Detoxification Santé Témoignages

LA PURGE A L’HUILE DE RICIN (AVEC TEMOIGNAGES)

29 janvier 2018

Connue principalement pour ses vertus réparatrices, fortifiantes et nourrissantes, l’huile de ricin s’utilise beaucoup en externe : en application sur les cheveux, les ongles et les cils, elle est aussi recommandée pour le traitement de certains problèmes cutanés, elle permet de donner une texture humide au maquillage, et elle peut s’utiliser comme démaquillant. Elle s’utilise aussi en cataplasme pour soulager et traiter diverses pathologies.

Mais l’huile de ricin a également des vertus que je considère par expérience IN-CRO-YA-BLES pour la santé lorsqu’elle est utilisée en interne. On va parler alors de la “purge à l’huile de ricin” qui a été je dirais redécouverte et popularisée à nouveau en France grâce à la naturopathe Irène Grosjean, qui a soigné de nombreuses personnes avec. Nous allons voir pourquoi cette purge est bénéfique pour tout le monde, miraculeuse pour tous types de pathologies et comment bien entreprendre une purge.

 

MENU

Présentation de l'huile de ricin

L’huile de ricin est issue des graines de la plante Ricinus communis (famille des Euphorbiacées) originaire d’Afrique tropicale. Appelée plus communément le Ricin, cette plante possède des feuilles longues et ovales, de magnifiques fleurs avec des pistils pourpres, et des fruits bruns/rouges épineux. En mûrissant, les fruits laissent apparaitre 3 graines riches en huile.

Ancestralement, cette plante était reconnue pour ses vertus thérapeutiques et été considérée comme une plante “magique”. Elle a le pouvoir de guérir, mais elle a aussi le pouvoir de tuer. Il faut donc bien savoir comment l’utiliser. En effet, toutes les parties de la plante sont toxiques car elle contient deux substances qui sont un poison pour nous : “la ricine” et “la ricinine”. 

En revanche, l’huile extraite des graines ne contient pas ces substances toxiques, puisque ces dernières ne sont pas solubles dans l’huile. L’huile n’est donc ni toxique, ni dangereuse. L’huile de ricin contient des acides gras essentiels poly-insaturés, des acides gras mono-insaturés et des acides gras saturés.   

Vous cherchez de l’huile de ricin pour faire une purge mais vous ne trouvez que de l’huile de ricin avec la mention “usage externe” seulement ? C’est normal, la loi n’autorise pas la mention “usage interne” sur les contenants d’HDR.

Vous pouvez la prendre en interne seulement si vous veillez à la choisir : 

1/ extraite “par pression à froid” afin d’obtenir une huile de qualité non transformée ou détériorée par la chaleur ; 

2/ 100% pure et naturelle : sans additifs, sans parfum ; 

3/ biologique de préférence. 

Vous pouvez trouver une huile de ricin de qualité et biologique chez Vidya Ayurveda (partenaire de la naturopathe Irène Grosjean). Elle est à conserver au sec, à l’abris de la lumière et de la chaleur. 

Pourquoi faire une purge ?

L’huile de ricin contient une grande quantité “d’acide ricinoléique”. Cette substance est laxative à petite dose et purgative à dose plus importante. Par conséquent, elle va vider les intestins et en les nettoyer des mucosités qui se sont accumulées et qui ont durcies au fil des années. Les premières purges vont éliminer les résidus en surface. Plus vous vous purgez, plus l’huile de ricin va décoller les matières sèches et vous nettoyer en profondeur. 

Les personnes aux intestins sensibles peuvent voir leurs problèmes s’améliorer dès la première purge. On parle généralement des personnes qui supportent mal la digestion des aliments crus qui, après une purge, notent une amélioration voir la disparition de ces désagréments, à condition que le cru soit réintroduit à nouveau progressivement. Comment expliquer cela ? Les intestins s’obstruent de matières qui s’assèchent au fil des années ce qui peut être dû à des années de malbouffe, des mauvaises associations alimentaires, ou à une production incontrôlée de mucus face à une réaction inflammatoire par exemple. Ainsi, au fil du temps, d’épaisses plaques noires visqueuses appelées “plaques mucoïdes” vont se former et vont perturber le transit et la digestion. Si tel est le cas, il est normal qu’après l’ingestion de fruits et légumes crus, ces derniers vont fermenter et putréfier dans l’attente d’être digérés. Une chose en entrainant une autre, cela va créer un terrain favorable à la vie de parasites non désirés, ce qui alimente davantage les troubles.

La purge n’a pas seulement une action nettoyante en surface (en vidant et nettoyant les parois de l’intestin), elle a aussi une action nettoyante en profondeur puisqu’elle nettoie les liquides interstitiels dans lesquels baignent nos cellules (contrairement aux lavements et irrigations du côlon). Elle nettoie en particulier le liquide lymphatique, ce liquide qui est chargé de transporter les déchets de nos cellules vers nos organes éliminatoires. Hippocrate appelait ces liquides “les humeurs”. C’est d’ailleurs de là que vient l’expression “être de bonne ou mauvaise humeur”. Et ce parallèle est d’autant plus vrai lorsque l’on constate que la purge peut guérir les plus déprimés et chasser les idées noires. Si vos cellules baignent dans un liquide propre, elles seront capables de capter des fréquences plus élevées ce qui favorise une plus grande clarté d’esprit. Rappelons aussi que l’intestin est aujourd’hui appelé notre deuxième (voir premier) cerveau et qu’il est responsable également de la fabrication de nombreux neurotransmetteurs jouant un rôle sur notre humeur.

Contrairement aux purges aux sels de magnésiums destinées à éliminer les cristaux, la purge à l’huile est utilisée pour éliminer les colles. Elle permet d’évacuer les glaires logés un peu partout dans l’organisme. Elle est donc une alliée précieuse pour désencombrer les poumons des asthmatiques.

Plus drastique que le jeûne, la purge permet d’accélérer la sorties des toxines depuis la lymphe vers les organes éliminatoires. Elle possède en outre la faculté de nettoyer un corps qui a été survacciné ou surmédicamenté, lorsque le jeûne lui trouve ses limites.  

L’acide ricinoléique prévient également la croissance de germes comme les bactéries, moisissures et levures telle que la Candida. Lorsque l’organisme est nettoyé des parasites, le métabolisme qui ralentit avec l’âge retrouve une fonction optimale. La purge favorise donc la perte de poids à court terme parce qu’elle permet d’évacuer les déchets intestinaux, mais également à long terme parce qu’elle relance les métabolismes lents. 

De manière générale, la purge à l’huile de ricin permet un nettoyage complet de l’organisme. Elle est globalement bénéfique pour tout le monde et pour toutes les pathologies. Je ne peux pas lister tous les bienfaits qu’apporte un tel nettoyage, mais sachez que lorsque le corps se nettoie les organes fonctionnent mieux, le métabolisme se relance,  le corps retrouve de l’énergie pour retrouver son équilibre, renforcer le système immunitaire et activer son pouvoir d’auto-regérération. Bien entendu, plus la pathologie est profonde, plus il faut purger en fonction de sa vitalité.

Contre-indications et mise en garde

La purge est déconseillée aux :

  • Femmes enceintes, 
  • Nourrissons,
  • Personnes âgées
  • Personnes à faible vitalité ou émaciées, 
  • Personnes ayant subis une chirurgie récente, 
  • Personnes ayant des problèmes importants au niveau du foie et des reins,
  • Personnes sous traitement médical important comme la chimiothérapie.

Pour toutes les personnes sous traitement, il faut demander l’avis de son médecin traitant et/ou de son naturopathe. Si vous êtes malade, affaibli, ou souffrez de toute condition grave, consultez impérativement un professionnel de santé.  

Comment se préparer à la purge ?

Il est conseillé de faire une transition alimentaire, appelée aussi “descente alimentaire”, de plusieurs jours à quelques semaines avant d’entreprendre une purge. Cela permet d’éviter des “crises d’élimination” trop importantes, de provoquer un choc à l’organisme ou de fatiguer des organismes en manque de vitalité. Pour cela, il est conseillé de progressivement diminuer la quantité de nourriture et d’adopter une alimentation saine pendant quelques jours :

1.

Eliminez progressivement les produits transformés, les produits laitiers, diminuez la viande et les féculents.

2.

Mangez des fruits et légumes frais en privilégiant le cru si possible. Faites vous à manger à la maison, il n’y a rien de mieux.

Comment faire la purge ?

1.

Choisissez un jour de la semaine où vous pouvez être tranquille avec des toilettes à proximité car vous allez aller à la selle régulièrement. Le corps va être en phase d’élimination importante donc le repos est de rigueur afin de permettre à l’organisme d’économiser toute son énergie pour se nettoyer.

2.

Vous pouvez commencer la purge le matin à jeun ou le soir à jeun depuis 7h minimumCertains comme moi préfère la prendre le matin car je n’apprécie pas que ma nuit soit perturbée par la purge. D’autres préfèrent le soir car cela leur permet de tenir plus longtemps le jeûne à sec recommandé après la prise. A vous de tester et de choisir ce qui vous convient.

3.

Pour un adulte, selon le poids et le sexe, mélangez 3 à 6 cuillères à soupe d’huile de ricin dans un jus de fruit (idéalement fraîchement pressé). Le mélange des deux doit faire l’équivalent d’un verre, pas plus. En dessous de 2 cuillères je considère personnellement que l’huile de ricin deviendra simplement laxative, mais n’aura pas les effets d’une purge. Il est possible de faire une purge à un enfant, mais les doses ne sont pas les mêmes et il est impératif d’être encadré par un professionnel de santé.

  • Entre 40 et 50 kg :  3 cuillères à soupe 
  • Entre 50 et 70 : 4 cuillères à soupe
  • Plus de 70 kg  : 5 voir 6 cuillères à soupe si masse importante

L’huile de ricin n’a pas vraiment d’odeur, ni de goût prononcé. Je vous conseille toutefois de touiller jusqu’à la dernière seconde et de l’avaler rapidement. En effet, lorsque vous faites la purge régulièrement, votre corps va développer un instinct répulsif. Tout simplement parce que le corps va mémoriser le fait qu’il doit éliminer l’huile et va donc l’associer au rejet.

Lappez quelques gouttes d’huile essentielle alimentaire comme la menthe poivrée par exemple (sauf: HE d’origan, de thym, de basilic sacré, de muscade, de noix de muscade, de persil et de sarriette qui est déconseillée) après la prise pour ne jamais sentir le goût de l’huile de ricin. 

Si vous faites régulièrement la purge, je vous conseille de changer régulièrement de jus de fruit et d’huile essentielle afin de ne pas les associer à la purge. Par expérience, j’ai toujours pris de la menthe poivrée après chaque purge et maintenant je suis écoeurée à l’odeur de la menthe poivrée. Visuellement également, j’ai des hauts le coeur en regardant simplement la bouteille d’huile de ricin. Pas d’inquiétude, l’huile de ricin n’est pas écoeurante en soi vous allez voir, ce sont des petits instincts de rejet qui se développent avec le temps et la prise régulière.

“Je prends un nectar de fruit différent à chaque fois. Il faut qu’il soit bien épais et avec un goût assez fort (pas de jus de fruits) nectar de tomates, nectar de pruneaux, framboises etc.

Je mets d’abord le nectar et après l’huile dans le verre car si je mets l’huile avant elle s’accroche au fond et en fin de prise on a le goût du Ricin. Je mélange les deux à plusieurs reprises et j’attends qu’ils soient à la même température et je remue encore. Je me bouche le nez et j’avale cul sec.

Je me rince la bouche à l’eau et je crache, puis je prends une goutte d’huile essentielle (je change d’HE pour ne pas l’associer à l’HDR). J’attends 5 secondes et je me rince abondamment la bouche à l’eau et je recrache et enfin je peux respirer par le nez.

Comme ça on ne sens pas le goût, c’est le Dr Miguel Barthéléry qui m’a conseillé cette méthode.

J’essaye de vivre avec l’HDR, j’essaye de l’apprivoiser car elle est mon alliée pour ma santé , je me masse le cuir chevelu avec, les ongles, je m’en mets sur les cils et les sourcils pour les faire pousser.”

4.

Ensuite vous ne devez ni mangerni boire pendant idéalement 12h minimum. Si vous pouvez tenir 24h c’est encore mieux. Vous devez respecter un jeûne à sec car le système digestif doit être au repos afin de permettre un nettoyage en profondeur. De plus, l’huile est efficace en l’absence d’eau. Sans eau, vous permettrez ainsi à l’huile de décoller les matières desséchées. Vous faites non seulement une purge mais vous faites également un jeûne. Bravo !

Si vous ne pensez pas tenir longtemps le jeûne, attendez au moins les premières selles avant de vous réalimenter ou de boire.

Si vous souhaitez tenir le plus long possible, faites la purge le soir. Vous pouvez aussi mouiller votre bouche ou boire une gorgée d’eau pour vous soulager. Vous pouvez sucer ou manger un fruit pour vous soulager.

5.

Vous pouvez vaquez à vos occupations si vous faites la purge le matin ou vous pouvez aller vous coucher si c’est le soir. Vous n’avez pas besoin de rester allongé après une purge, vous pouvez aller vous balader mais il est déconseillé de faire des activités physiques modérées à intenses. Si ce sont vos premières purges, je vous conseille de veiller à garder des toilettes à proximité toute la journée. Certains peuvent aller très rapidement à la selle et d’autres peuvent attendre plusieurs heures. Vous pourrez avoir une envie pressente les premières fois, et à force de la faire régulièrement vous pourrez attendre de finir une activité avant de vous diriger aux toilettes.

Plus vous ferez la purge, plus vous la supporterez. Personnellement, j’ai fait la purge à l’huile de ricin tous les vendredis pendant une année alors que je travaillais en entreprise. Ca ne m’a jamais dérangé dans mon activité professionnelle.

6.

Dans l’idéal, vous pouvez terminer la purge en effectuant un lavement du colon avec un bock à lavement (cela vaut 10€) ce qui va permettre de faire sortir les toxines restantes qui n’ont pas été totalement évacuées par le côlon. La lavement continue le travail de la purge puisque le côlon réabsorbe une partie des toxines présentes lorsque celles-ci s’y trouvent trop longtemps. Ne vous stressez pas avec ça, si vous ne le faites pas ça n’a aucune grande incidence sur le travail qu’a fait la purge. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez même opter pour une “irrigation du colon” à faire chez un hydrothérapeute. L’irrigation du côlon va plus loin que le simple lavement maison puisqu’elle nettoie tout le côlon, pas seulement la partie inférieure du côlon. Mais le prix n’est pas le même (environ 150€).

7.

Vous mangerez à nouveau progressivement en commençant plutôt par des fruits frais, ou un jus de légumes ou un bouillon de légumes avant de reprendre une alimentation conventionnelleIl est recommandé de manger des sources de probiotique pour maintenir une bonne flore intestinale qui peut avoir été balayée par la purge. Pensez aux légumes lacto fermentés, au kéfir de fruit ou au Kombucha. Dans tous les cas, vous ne devez surtout pas rompre un jeûne en mangeant quelque chose de difficile à digérer comme les pâtes, pommes de terre, pizzas, céréales, produits laitiers et viande rouge. Dans l’idéal, vous mangerez sainement aussi les jours suivants.

Après une purge à l’huile de ricin, notez comme votre corps n’a plus envie de se jeter sur la “junk food”. Votre corps a généralement envie de produits frais comme les fruits gorgés d’eau. La purge vous aide ainsi à vous déshabituer des mauvaises habitudes alimentaires. Elle est formidable !

A quelle fréquence faire la purge ?

La purge se fait rarement une fois si on veut en voir les bénéfices. La fréquence dépend de beaucoup de paramètres propres à chaque individu (vitalité, niveau de toxicité, pathologie, etc.). C’est pourquoi il est important de consulter un naturopathe connaissant bien l’usage de l’huile de ricin.  Ce dernier vous fera un bilan complet et vous assurera un protocole adapté à votre situation. 

Purge d'entretien et purge curative

1.

On parle de purge d’entretien lorsque la purge est destinée aux personne relativement en bonne santé qui souhaite entretenir périodiquement le nettoyage de son organisme.

2.

On parle de purge de crise curative lorsque la purge est pratiquée pour assister une personne en crise d’élimination ou dans le stade chronique de la maladie. Le suivi par un naturopathe est impératif. 

Dois-je avoir peur de la purge ?

J’entends très souvent : “J’ai peur de faire la purge”, “Je ne suis prêt encore pour ça”. Sachez que lorsque l’on présente la purge, il est normal de la présenter avec toutes les précautions possibles. Tout ce cadre préventif, la loi qui interdit la mention d’usage interne et la plante qui est toxique donne l’impression que la purge est contraignante, éprouvante et dangereuse, mais en réalité elle n’est pas bien méchante. Il ne faut donc pas en avoir peur.

Je n’ai jamais entendu “d’accident” avec l’huile de ricin, mis à part des malaises si la personne se purge en étant en manque de vitalité.  Les seuls inconvénients sont de ne pas manger/boire et d’aller régulièrement à la selle. Ce sont les efforts à faire pour aider votre santé, à vous de choisir votre priorité. J’ai personnellement utilisée presque 2 litres d’huile de ricin en une année et je ne me suis jamais sentie aussi bien grâce à elle. Je n’ai jamais eu de problèmes même lorsque je n’ai pas respecté le protocole à la lettre. 

 

Comment vais-je me sentir durant la purge ?

Cela dépend de chaque personne. 

Certains ne ressentent rien pendant plusieurs heures. Certains vont rapidement ressentir des spasmes, un ventre qui gargouille, des nausées ou une perte d’énergie. Mais rassurez-vous, normalement ça ne dure pas longtemps. Une fois la première selle évacuée, vous vous sentirez beaucoup mieux. 

Plus la vitalité est bonne, plus vous irez à la selle rapidement (dans les première heures qui suivent la prise). Plus la vitalité est faible, plus vous risquez d’attendre de longues heures avant de voir les premières selles (6h à 12h).

Comment vais-je me sentir après la purge ?

Des “crises d’élimination” sont possibles. Le corps va continuer à vouloir éliminer et cela peut se traduire par de la transpiration, de la fièvre, de la toux, un rhume ou une grippe, de l’irritabilité, des réactions cutanées ou encore une baisse de vitalité. Si ces symptômes persistent plus d’une journée, la purge est à renouveler le jour suivant ; si les symptômes diminuent, on privilégie le repos et une bonne alimentation pour soutenir l’organisme.  Si les symptômes sont trop importants, contactez votre naturopathe ou votre médecin traitant.

Après la purge, certains témoignent d’une sensation de clarté mentale, de légèreté, de bonne humeur. On note aussi une diminution de pulsions alimentaires vers nos addictions alimentaires. 

D’autre part, le sommeil s’améliore très souvent avec de nuits complètes et un sommeil profond après une purge. Et c’est d’ailleurs grâce à la purge régulière couplée d’une alimentation vitalisante que j’ai principalement réglé mes problèmes d’insomnie très sévères.

Quel est l'état de mes selles ?

Les premières selles sont solides car vous évacuez en premier les selles du repas précédent. 

Au fur et à mesure, vos selles deviendront plus liquides sous forme de boue malodorante. 

Les dernières selles sont souvent liquides et claires. Vous aurez l’impression de vider beaucoup d’eau. Si vous observez vos selles, cette eau est composée de glaires et d’huile de ricin. Soyez heureux de faire sortir tous ces glaires. Vous vous nettoyez !

Certains évacuent parfois des matières très noires. C’est une bonne chose ! Tout ce qui n’avait rien à faire à l’intérieur de vous se retrouvent maintenant dans vos toilettes.

Constipation ou danger ?

Abuser de la purger peut perturber le fonctionnement naturel de l’organisme ou le stresser. Tout comme l’utilisation régulière de laxatifs, la purge régulière peut rendre le mouvement intestinal naturel paresseux. 

Toutefois, une purge régulière sur une longue période peut être recommandée pour des cas bien précis et urgents. Dans ces cas, un suivi personnalisé avec un naturopathe est indispensable. Cela a notamment été mon cas : après 1 an de purge régulière suivie par Irène Grosjean, je n’ai jamais eu de problème d’accoutumance, et ce notamment grâce à la prise quotidienne de jus de légumes. J’ai au contraire réglé des  problèmes de constipation. Mais attention, chaque personne est différente !

TEMOIGNAGES

Insomnies chroniques

“Le plus beau cadeau de Noël a été de tomber sur le témoignage de Sovanna dans le magasine Le Chou Brave. Moi aussi je souffrais d’insomnie sévère depuis plus de 3 ans et je pensais même que j’allais mourir bientôt car les journées l’une après l’autre été des vrais cauchemars… Depuis 1 an je prend un somnifère et avec le temps ils ne font plus effet. J’ai contacté Sovanna pour lui parler de mon désespoir après ces 3 ans sans améliorations. Elle m’a donné plusieurs pistes et a insisté sur l’huile de ricin. J’ai donc commencé à faire la purge à l’huile de ricin 1 fois par semaine, en gardant mon somnifère, mais un demi comprimé seulement. Avant de faire la purge, j’avais des à priori évidemment. Mais je souhaitais passer le cap et j’étais tellement en confiance avec le témoignage de Sovanna que je voulais faire la purge pour guérir. 4 CS d’huile de ricin + jus d’orange frais + une goutte HE eucalyptus à lapper sur la main, je n’ai rien senti au niveau goût car HE est forte ! Première étape super. Bouillotte d’eau chaude sur le ventre, allongée tranquille, juste quelques petits spasmes au début, puis après 6h30 évacuation ! J’étais très contente, je m’attendais à pire. Après la troisième semaine de purge seulement je commençais à retrouver un sommeil normal ! C’est la première fois en 3 ans, je suis tellement heureuse. Maintenant si je saute une semaine de purge, je ne suis pas bien dans ma peau. C’est devenu une habitude, et après ça m’aide dans la semaine à prendre des bonnes résolutions aussi : je prends de la camomille à la place du café le matin, je continue d’éliminer les pâtes de mon alimentation moi qui en mangeais quasi tous les jours avant, je pratique 1 ou 2 fois dans la semaine le jeûne de 16h. Prochaine étape j’élimine le pain. Je fais une transition douce mais j’ai déjà des bons résultat je trouve ! “
Maryline J.

Maladie génétique et douleurs chroniques

“Je suis atteinte d’une maladie génétique qui atteint 80 % de mon corps, c’est une maladie incurable, invalidante, extrêmement douloureuse et invivable nuit et jour, traitements anti-douleurs par perfusion à la clinique inefficace, donc aucune solution. J’ai fait la méthode du Dr Seignalet pendant 5 ans sans grands résultats, mais j’ai continué cette alimentation pour préserver ma santé. Début 2017, j’ai découvert une vidéo d’Irène Grosjean et j’ai pris rdv en Août avec Miguel Barthéléry qui travaille avec elle. J’ai eu un protocole avec la purge toutes les semaines. Au début j’ai juste mangé cru et pas de purge car je tire facilement au coeur et j’avais peur de vomir l’huile de Ricin. Ce n’était pas le après qui m’inquiétais, mais le avant. Avoir mal au ventre ou des spasmes, cela m’était bien égal vu les douleurs horribles que j’endurais chaque jour. Avec le cru les douleurs avaient diminuées, mais comme je ne purgeais pas les douleurs revenaient au galop. Je me suis dis, quand même si ça me soulage il faut avaler cette mixture. Et un soir hop j’y suis arrivée, je n’ai pas trouvé l’huile écoeurante, aucun goût avec l’huile essentielle, puis évacuation 6 heures après.Moi qui ne pouvais pas rester assise ni marcher longtemps, car ma hanche et ma cuisse me brûlaient comme de l’acide, parfois je ne pouvais même plus me tourner dans le lit, après la première purge les douleurs les plus violentes ont disparues progressivement. Après 2 purges, plus de douleur à la hanche, je peux faire un peu de marche, j’avais une douleur à la nuque qui me donnait la migraine nuit et jour, douleur disparue aussi (à condition de ne rien faire de physique, sinon ça revient un peu ) enfin plus de mal de tête, le rêve !!! Parfois je ne purge pas et les douleurs reviennent doucement. Autre chose d’important, j’avais 90 % de cheveux blanc et là mes cheveux redeviennent de ma couleur naturelle. La purge m’a redonné de l’énergie que je n’avais plus, j’ai plus de mémoire, j’ai perdu ma graisse (j’avais un peu de rondeur) j’ai perdu 8 kg en 6 semaines sans me priver. J’avais beaucoup de saignements au niveau des gencives à cause de la maladie et maintenant ça s’est réduit de 90 %. J’avais toujours les yeux très rouges et ils me brûlaient, tout ça c’est finit. J’avais 22 de tension dans les yeux avec traitement et là je suis descendue à 14 un vrai miracle. La purge c’est magique, anti inflammatoire, ça donne des ailes et ça m’a sauvé de mon désespoir, j’ai enfin espoir d’aller mieux et de pouvoir un jour avoir une vie comme tout le monde.”
Isabelle L.

Migraines et fatigue chronique

"Cela fait depuis mi-juillet 2017 que je pratique des purges. Notamment à l'huile de ricin tous les 15 jours. Au départ, ce n'était pas évident, je devais rester allonger, j'avais des extinctions de voix, la tête qui tourne, une très grande fatigue, tout cela pendant la purge. L'extinction de voix et la grande fatigue continuait souvent le lendemain. Ce scénario s'est produit pendant 6 à 8 purges environ. En même temps, je n'avais pas peur, car je savais que cela me faisait du bien, le surlendemain, j'avais la patate comme jamais je ne l'avais eue auparavant dans ma vie. Depuis début novembre 2017, je purge au moins une fois par semaine à l'huile de ricin, et parfois (pour ne pas dire la plupart du temps) je purge deux jours d'affilée à l'huile de ricin. Je la prends le soir avant de me coucher, aux alentours de 23h et en ayant arrêter de manger et boire à partir de 17h (je crois que ce délai est le minimum car la seule fois où la purge s'est mal passée, avec des nausées et finalement un vomissement en pleine nuit, c'était quand je n'avais pas totalement digéré ce que j'avais mangé/bu) et souvent le matin, entre 7 et 8h, la plus grosse partie s'évacue et le reste se fait gentiment en 2 - 3 fois sur la journée mais rien d'important car je travaille en même temps. Donc, je n'ai plus cette fatigue intense et les extinctions voix dont je parlais plus haut. Bien sûr, je sens une baisse d'énergie qui est normale vu l'énergie vitale que demande une purge pour agir.De mes 13 à 25 ans, j'ai eu des maux de tête quotidiens inexpliqués par la médecine. J'avais plusieurs sinusites par an 6-8 fois environ et ça durait 2-3 semaines au moins. J'ai tout essayé : ostéopathie, acupuncture, médecine chinoise, kinésiologie, constellations, psychologie, etc... et finalement je me suis dit que le problème était peut-être dans mon alimentation. J'ai supprimé le lait et le gluten à 20 ans, et grâce aux vidéos de Casasnovas, je me suis mis aux jus de légumes et lavements. Ça m'a bien soulagé en 6 mois je n'avais plus de maux de tête. Par contre toujours autant de problèmes intestinaux, des douleurs, des gaz, mauvaise digestion et beaucoup de fatigue. Je ne savais plus faire de sport, j'étais comme grippé pendant 3-4 jours après. Ça a duré quelques années comme ça à encore chercher jusqu'à ce que je tombe sur Irène et les purges à l'huile de ricin. Rapidement, j'ai retrouvé de l'énergie, après 1-2 mois donc entre 2 et 4 purges environ pour vraiment me sentir en meilleure forme. Et depuis mes intestins vont mieux, même si c'est pas encore le top, mais c'est normal je suis toujours en phase de gros nettoyage. Toute ma vie j'avais beau dormir de 12 à 15h par nuit, je me levais toujours aussi fatigué le matin, c'était horrible. Depuis août, je me réveille souvent sans problème, pour ne pas dire tous les jours, avant mon réveil. En 2 mois de temps, c'est dingue ! Je crois qu'il est important d'être accompagné pour se lancer dans cette belle aventure. De savoir que ce qu'on fait est adapté à notre état actuel personnel et ainsi de savoir aussi que les effets indésirables que nous pouvons avoir sont logiques et normaux, qu'ils ne sont pas dûs à un "désaccord", à une surcharge pour notre corps. Personnellement c'est ce qui m'a permis de vivre ces purges au mieux. Je ne peux que vous encourager à prendre ce chemin de l'alimentation vivante, des purges et du retour à la santé de manière holistique. Bon voyage 🙂
Romain V.
29 ans

Intestins fragiles et problèmes de digestion

A 40 ans, j’ai toujours eu l’intestin très fragile. Je digère d’ailleurs très mal les fruits et légumes que j’évite depuis toujours et j’ai souvent le syndrome du colon irritable. Je dois avouer que je n’ai jamais mangé particulièrement bien et que j’ai eu le chance de ne pas trop grossir avec la pâtes, les brioches, les gâteaux que je mange régulièrement en grande quantité. Un matin je me suis réveillée avec des douleurs insupportables des deux côtés du ventre. J’ai demandé à ma soeur qui était de passage chez moi, et qui me répète depuis plusieurs années de faire attention à mon alimentation, de m’emmener aux urgences. Je pensais que j’avais l’appendicite. Elle m’a proposé deux solutions : soit elle m’amenait aux urgences mais selon elle j’allais probablement attendre longtemps avec la douleur et j’allais repartir avec des médicaments; soit je faisais ce qu’elle me disait sans broncher et j’acceptais d’avoir mal quelques heures. J’ai choisi de l’écouter et elle m’a proposé de me purger à l’huile de ricin. J’ai refusé. Alors elle m’a appliqué de l’huile de ricin sur le ventre en “cataplasme” dit-elle et m’a enveloppé d’une serviette sur laquelle elle a posé une bouilloire chaude. Je n’arrêtais pas de gigoter de douleur. J’ai fini par accepter de prendre de l’huile de ricin. Il faut savoir que j’ai pris du poids depuis 10 ans et que j’ai un ventre très apparent. Après cette purge, la balance indique que je pèse 7kg de moins depuis la dernière fois où je me suis pesé ! Tout le monde remarque que j’ai maigri et que j’ai bonne mine. J’ai beaucoup vidé mes intestins et de la matière noire est sortie. Je me sentais beaucoup mieux après. Ma soeur m’a dit de m’alimenter sainement à présent. Je l’ai écouté le premier jour et j’ai mangé de nouveau des bêtises. 4 jours plus tard, je refaisais une crise de douleur et j’étais constipé. Ma soeur me dit de reprendre de l’huile de ricin et tout rentra dans l’ordre. J’arrive même à manger les plats crus qu’elle me prépare sans avoir mal au ventre comme auparavant. Le jour suivant j’avais rendez-vous pour faire une échographie abdomino pelvienne par voie sus-pubienne pour être sûr que je n’avais rien de grave. L’examen conclue que je n’ai aucune anomalie à signaler et on me dit d’arrêter l’eau gazeuse et de prendre du Spasfon. Je ne suis pas sûr que je vais suivre ces indications mais je vais plutôt écouter ma soeur à présent.”
Laurent S.
40 ans

"Sensations de légèreté après la purge"

“Avant de faire ma première purge, j’avais quelques petites appréhensions car jusqu’à présent j’avais toujours entendu qu’il ne fallait pas l’ingérer. Et puis je me suis dit que je faisais complément confiance à Irène Grosjean, la naturopathe qui me l’a prescrit, et que si elle me l’avait conseillé c’est que c’était bon pour moi. Donc j’ai suivi à la lettre les conseils pour prendre cette potion magique. Bien mélanger avec le jus de pamplemousse et tout de suite après 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Étrangement cette mixture prise à la place de mon repas du soir m’a calé et je n’ai eu aucune sensation de faim. Je l’ai prise à 20h et suis allée me coucher comme habituellement vers 23h. Au niveau sensation quelques gargouillis sans douleurs. Jusqu’à 5h du matin j’ai très bien dormi et à 5h une envie subite d’aller aux toilettes me prend. La purge commençait son œuvre : liquide important et malodorante avec des glaires exactement comme Irène me l’avait expliqué. Forcément après je me suis sentie légère. Par contre rien de particulier au niveau moral. Juste une sensation de bien-être pour mon corps. Cela a duré 2/3 fois jusqu’à 11h. Toujours sans douleurs seulement des glouglous dans le ventre. A 11h j’ai commencé à boire en petite quantité du jus de légumes lacto fermentés. A voir sur les prochaines semaines et certainement mois si le protocole avec purge guérit ma circulation sanguine et mon hypertension.”
Karine F.

Note : d’autres témoignages vont être ajoutés dans les prochains jours.

Avertissement 

Cet article est une présentation de la purge à l’huile de ricin mais n’est en aucun cas une prescription personnalisée. Pour un protocole personnalisé, merci de vous diriger vers un professionnel de santé.

Les informations diffusées sur le site http://sovanna.fr/ sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des recommandations à caractère médical ou des prescriptions personnelles. Il ne saurait dispenser tout visiteur de la consultation d’un professionnel de santé en cas de problèmes d’origine médicale. L’auteure de ce site ne pratique à aucun titre la médecine elle-même. Il ne se substitue donc pas à des consultations, traitements ou diagnostics émanant des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires. Les informations diffusées sont basées sur des études scientifiques, mais aussi sur des expériences et recherches personnelles, ainsi le site n’exerce aucun contrôle sur la véracité et l’exhaustivité des informations fournies par celui-ci.

Droit de propriété intellectuelle : Le contenu du site, la structure générale, le logo, les photographies, les dessins et tous les autres éléments composant le site ou toutes autres informations y figurant sont la propriété exclusive de htttp://www.sovanna.fr/. Le site est protégé par des droits de propriété intellectuelle qui lui sont reconnus selon les lois en vigueur. Le visiteur n’est pas autorisé à modifier et/ou à reproduire tout ou partie du site. Toutefois, la mise en place d’un lien hypertexte vers le site est possible mais ne pourra engager la responsabilité de http://sovanna.fr/. En outre, le visiteur s’engage à ne rien faire qui puisse engager la responsabilité de http://sovanna.fr/ envers les tiers.

Information monétisation et indépendance du contenu : Ce site développe des partenariats avec des entreprises que je sélectionne pour leurs qualités, leurs engagements, et leurs valeurs. Cet article contient donc des liens affiliés qui me permettent de continuer à partager du contenu gratuit (grâce à une commission perçue sur la vente) et à la fois de soutenir des petites entreprises françaises de qualité et engagées, sans que cela n’ait aucune incidence pour vous sur le prix. Je ne suis pas rémunérée pour promouvoir une marque en particulier ce qui garantie l’indépendance de ma sélection.

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply René 6 février 2018 at 11 h 23 min

    J’avais un peu peur au début de m’adonner à cette purge car je pensais que j’allais etre vraiment mal mais au final tout c’est super bien passé. Cela fait réellement du bien et comme l’indique Estelle, cela permet d’éliminer les impuretés de notre syteme digestif. On pourrait le comparer à un “destop 100% naturel pour nos tuyaux”. Durant cette expérience je me suis aussi senti comme “léger, frais, positif et différent” au point de vue mes pensées et de mon esprit. J’ai pris 4 cuieilleres à soupe. J’en prendrai 5 la prochaine fois. Merci!

    • Reply Sovanna 6 février 2018 at 13 h 54 min

      Merci René de partager ton expérience. Contente que ça t’ai fait du bien !

  • Reply Mina 8 février 2018 at 8 h 58 min

    Bonjour sovanna

    J’aimerais faire la purge à l’huile de ricin j’appréhende un peu mais comme toi j’ai énormément de problème de sommeil qui m’empêche d’avoir des journées normales je suis en Droit également et j’appréhende le jour ou je travaillerai. Peux tu me dire quels effets cela a eu sur tes problèmes de sommeil et si tu as du en faire plusieurs ? J’ai fait dès Hydrotherapie mais l’effet ne dure pas.

    • Reply Sovanna 8 février 2018 at 11 h 23 min

      Bonjour Mina,

      Cela a complètement réglé mes problèmes de santé et les miens étaient très profonds. J’en parlerai prochainement mais mon corps avait perdu la faculté totale de dormir, ne serait-ce qu’une minute. Je suis restée 1 an et demi avec ce problème. Jusqu’à ce que je me prenne en main. Les purges ont fait parties de ce que j’ai entrepris pour guérir. L’hydrothérapie c’est bien, mais ça ne nettoie qu’en surface et ça coûte relativement cher. Tandis que la purge à l’HDR a la capacité de nettoyer les liquides interstitiels, en plus de nettoyer les intestins.

      Oui il faut la faire plus d’une fois généralement. J’ai expliqué pourquoi dans l’article. De mon côté, je l’ai faite régulièrement jusqu’à ce que mon état se soit amélioré et stabilisé, accompagnée par une naturopathe qui connait bien l’HDR (en l’occurence Irène Grosjean). Je la fais encore parfois. Donc ça doit faire un an maintenant. Toutefois, chacun est différent.

      J’espère que mon commentaire t’a aidé.
      Estelle

  • Reply Mina 9 février 2018 at 11 h 07 min

    Merci pour ta réponse,
    Je vais en faire une. Car même en mangeant sans gluten sans lactose et sans sucre ( candidose) j’ai encore du mal à stabiliser mon état. Je suis assez mince a cause de mon alimentation la purge fait elle beaucoup maigrir ?
    Merci pour ton aide

    • Reply Sovanna 9 février 2018 at 13 h 27 min

      La purge couplée à une meilleure alimentation fait indéniablement perdre sainement du poids aux personnes qui sont en “surcharge”.

      Pour les autres, il est possible qu’au départ elles puissent perdre un peu de poids, pour en retrouver plus tard et se stabiliser à un poids idéal si l’alimentation est toujours correcte. Manger sans gluten, sans lactose et sans sucre ne doit pas signifier se sous-alimenter.

      Je m’explique : comme expliqué dans l’article, beaucoup de personnes peuvent développer avec le temps une plaque mucoïde dans le tractus gastro-intestinal. Cette plaque empêche une bonne absorption des nutriments des aliments. C’est une des raisons qui pourraient expliquer la maigreur d’une personne qui s’alimente correctement. La purge à l’HDR aide à l’élimination de cette plaque.

      Toutefois, ce n’est qu’une raison parmi d’autres qui pourrait expliquer une minceur “anormale”. En tout cas, tu ne dois pas envisager une purge si ton corps est en manque de vitalité. Il est fortement recommandé d’être accompagné par un professionnel de santé, au moins dans les débuts, pour être sûr qu’il n’y ai pas de contre-indications.

  • Reply Elodie 3 mars 2018 at 0 h 52 min

    Bonjour Sovanna,
    Tout d’abord je te remercie du fond du cœur pour cette page, formidablement écrite, très claire et complète, et vraiment rassurante!
    J’ai fait un stage avec Irène Grosjean il y a un mois environ et en sortant je me suis précipitée à la pharmacie pour acheter de l’huile d’en ricin et là, le pharmacien : « mais c’est pour faire quoi? C’est dangereux vous savez. Pas plus d’une demi cuillère à café surtout. D’ailleurs regardez c’est écrit usage externe seulement. »
    Ok… super rassurant :/
    Du coup je l’ai quand même faite mais avec un peu de peur je l’avoue, je n’ai pas mis 4 cuillères à soupe mais moins, et je n’ai pas tout bu. Et je stressais car au réveil je n’avais toujours pas été aux toilettes.
    Au final ça a été, et c’est vrai qu’une semaine après je suis tombée malade (grippe, normal, le corps continuait à éliminer).
    J’ai deux petites questions : conseilles-tu de faire la purge un peu avant les règles, qui sont également une periode d’élimination pour la femme?
    J’ai lu que le hammam aidait beaucoup au nettoyage. Du coup est-ce que ça serait une bonne idée de faire une séance de hammam pendant le jeûne sec consécutif à la prise d’huile de ricin ou tu conseilles plutôt d’attendre un peu?
    Merci d’avance pour tes éclairages.
    En te souhaitant un excellent week-end!
    Elodie

    • Reply Sovanna 3 mars 2018 at 18 h 19 min

      Bonjour Elodie,

      Merci pour ton agréable retour :).

      J’éviterai surtout de faire la purge pendant la période des règles afin de ne pas trop solliciter le corps. Autrement, je ne pense pas qu’il faille trop se prendre la tête concernant le meilleur moment pour le faire.

      Je suis plus adepte du sauna sec que je fais régulièrement pour assister l’élimination. Mais j’évite de tout faire en même temps pour laisser le corps se concentrer sur une chose à la fois. La purge demande déjà assez d’énergie au corps.

      Bonne purge !
      Estelle

      • Reply Elodie 4 mars 2018 at 18 h 44 min

        Bonjour Estelle, ok c’est noté. Merci pour ta réponse ????
        Belle semaine à toi et aussi à vous tous!
        Elodie

  • Reply Margaux 15 mars 2018 at 14 h 08 min

    Bonjour Sovanna,
    Peut on recommander cette purge à une femme allaitante atteinte de candidose?

    • Reply Sovanna 16 mars 2018 at 20 h 45 min

      Bonjour Margaux,
      La naturopathe Irène Grosjean, qui est un peu la spécialiste du sujet, n’y voit aucun inconvénient.

  • Reply SAm 26 mars 2018 at 20 h 27 min

    Bonjour,
    J’ai acheté une huile de ricin Pranarom à la pharmacie :
    https://www.pranarom.com/fr/nos-produits/huiles-vegetales_FAM00500/huile-vegetale-Ricin-BIO-Eco-50-ml/ref-14154

    Ils m’ont dit qu y avait 100%d,huile extraite à froid – bio
    Mais sur le flacon il est écrit :

    “• Tenir hors de portée des jeunes enfants • A conserver à l’abri de toute source de chaleur et de la lumière • Usage externe uniquement • Ne pas ingérer • A utiliser de préférence dans les 3 mois après ouverture.”

    Composition :
    Ricinus communis seed oil*, Tocopherols.

    Puis-je l’ingérer pour une purge ? ou les tocopherols sont dangereux ?

  • Reply Sovanna 26 mars 2018 at 21 h 22 min

    Bonjour Sam,

    La loi impose la mention “usage externe seulement” sur les flacons d’HDR. Pour savoir si vous pouvez l’utiliser en interne, je vous renvoie à la partie “Comment bien choisir son huile de ricin ?”.

  • Leave a Reply