Sovanna https://sovanna.fr Santé Holistique Tue, 13 Nov 2018 22:45:25 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.8 Pudding végétal aux graines de chia, au lait de coco et aux kakis (cru) https://sovanna.fr/pudding-de-chia-coco-kakis/ https://sovanna.fr/pudding-de-chia-coco-kakis/#respond Sun, 21 Oct 2018 11:09:10 +0000 https://sovanna.fr/?p=2204
Pour 4 personnes.
Temps de préparation : 20min.
Pour 4 verres. 

Ingrédients

  • 2 kakis
  • 50 cl de lait de coco
  • 4 c. à soupe de graines de chia
  • 1 c. à soupe de sirop d’agave
  • 1 c. à soupe de coco rapé

Préparation

  1. Versez le lait de coco dans un bol, ajoutez les graines de chia et le sirop d’agave. Mélangez et réservez au frais pendant minimum 15 minutes afin que les graines de chia s’imprègnent de lait de coco et gonflent pour donner une texture pudding.
  2. Coupez quatre tranches de kakis dans le sens de la largeur (pour la déco), et le reste en petits morceaux.
  3. Déposez vos fruits coupés au fond des verres. Ajoutez le pudding de chia par dessus.
  4. Pour la décoration, saupoudrez de coco râpée et disposez vos tranches sur le verre en faisant une entaille. C’est prêt !
 

Cette recette a été créé en soutien à la campagne 1.2.3 Veggie portée par l'Association Végétarienne de France

]]>
https://sovanna.fr/pudding-de-chia-coco-kakis/feed/ 0
Ancrage : l’importance de bien habiter son corps physique avec Johanna Awakening https://sovanna.fr/ancrage-johanna-awakening/ https://sovanna.fr/ancrage-johanna-awakening/#respond Fri, 19 Oct 2018 08:48:10 +0000 https://sovanna.fr/?p=2159

Johanna Awakening répond aux questions. Qui est-elle ?

Architecte de profession, Johanna s’initie en parallèle à la pratique de la méditation grâce à son frère. En 2009, elle vit une montée de Kundalini. Cette expérience lui donne accès à un niveau de conscience plus élevé. Elle développe la clairaudience et la claivoyance. Elle finit par quitter son métier d’architecte pour se dédier pleinement à l’accompagnement spirituel et énergétique. Elle ouvre une chaine Youtube et une communauté se créé rapidement, avec un succès toujours plus grandissant. Autrefois, elle dispensait des soins énergétiques, mais depuis elle se consacre uniquement aux formations en développement personnel et spirituel en France et en Asie. Elle s’intéresse également de plus en plus à la santé et au rôle de l’alimentation.

L'ancrage, qu'est-ce que c'est ?

Johanna Awakening : l’ancrage est un exercice qui a pour objectif d’aider à habiter pleinement son corps physique. Il permet de rassembler nos énergies dans notre corps physique afin d’être pleinement présent dans notre incarnation terrestre.

“Lié au chakra racine, qui est situé au tout début de la colonne vertébrale, près du coccyx, l’ancrage est notre connexion à la Terre, à nos besoins physiques et matériels.” Jenna Blossom

Pourquoi l'ancrage est-il important ?

Johanna Awakening : L’ancrage nous évite d’être « dans la lune », ou « ailleurs » que bien présent sur Terre, comme cela arrive à beaucoup de personnes. De plus, selon la manière dont nous le pratiquons, il permet d’aligner les chakras et les corps subtils, ce qui nous rend plus résistants et stable sur le plan émotionnel. De plus, un être bien ancré est un être moins sujet aux vampires énergétiques, qu’ils soient physiquement incarnés ou qu’ils viennent des mondes subtils. 

« Sans racines l’arbre ne peut se déployer et s’imposer. Il en est de même pour nous, sans ancrage, on ne peut réellement évoluer car il nous manque un outil essentiel à toute transformation véritable : le lien avec la matière, je dirais même l’amour avec la terre mère. Sans ce lien d’amour on ne peut moduler quoi que ce soit, on ne peut jouer, transformer, ériger, transmuter… Sans ce lien nous restons observateur passif. Il est bon d’être observateur de ce qui est, mais si cela ne sert qu’à rester sur son nuage ce n’est pas très efficace, il est bien plus bénéfique de devenir observateur actif. […]” Emilie Soin et Guérison

Il est vrai qu’on vit dans un monde matérialiste, alors souvent on nous pousse à nous élever, mais il est impossible de s’élever sans risques si l’on n’est pas bien ancré. L’ancrage est indissociable de l’élévation. Il faut être autant connecté à la Terre qu’au Ciel

Quelle est la différence entre l'ancrage, la méditation ou la pleine conscience ?

Johanna Aweking : la méditation aide à vivre pleinement chaque l’instant, à calmer le mental, et à travailler sur notre calme intérieur. L’exercice de la méditation consiste à se concentrer sur la respiration par exemple. Il y a plusieurs façons de méditer : méditation sur soi, sur sa façon d’agir, de penser, de réfléchir ou la méditation en pleine conscience.

La pleine conscience c’est être pleinement présent ici et maintenant. Pour y arriver, il est préférable d’utiliser nos 5 sens en même temps. Dans les premiers temps, c’est difficile surtout quand le mental est habitué à cogiter non-stop. Mais avec la persévérance et l’entrainement régulier, on finit par y arriver. Pour vous donner une idée, j’ai mis un an à réussir à être pleinement présente 1 minute entière. Maintenant, après plus de 10 ans de pratique, je dirais que j’arrive à y être 70% de ma journée où … je ne pense plus, je vis ! La pleine conscience est pour moi un des points fondamentaux d’une plénitude durable et profonde. Les autres points fondamentaux sont le nettoyage des chakras et… l’ancrage justement. 

L’ancrage consiste à être bien installé dans la matière. Elle se rattache plus à la notion de matière alors que la méditation se rattache plutôt à la notion de temps et de conscience. La pleine conscience est à l’esprit ce que l’ancrage est au corps. Clairement, si tout un chacun pratiquait cela, je n’aurais plus de travail !

Pour expérimenter la pleine conscience, il faut d’abord savoir être bien ancré. 

 

“La pleine conscience est à l’esprit ce que l’ancrage est au corps.”

 

Un exercice pour bien s'ancrer ?

Johanna Awakening : Imaginez des racines qui partent de nos genoux, de nos chevilles et de nos pieds et qui vont s’enraciner profondément dans la terre jusqu’à s’enrouler autour du noyau de la Terre. C’est un exemple standard mais il y a d’autres exercices. L’idée générale est de « faire l’arbre », de sentir que nos jambes se confondent avec le sol pour en faire totalement partie et d’être la Terre. Le fait de le visualiser dans notre esprit va agglomérer de la matière en astral. En effet, chaque fois que nous pensons quelque chose, que nous l’imaginons, nous amassons de la matière autour de nous. Plus nous le faisons souvent, plus la matière va s’agglomérer vite et de façon puissante. En visualisant ces racines chaque jour, cela permettra donc un enracinement profond, de façon énergétique. Et plus nous agglomérons de la matière de façon énergétique, plus elle va se matérialiser rapidement dans le monde physique.

Ancrage terre chakras racine visualisation
Schéma créé par MathieuM - Energéticien (clic pour lien vers sa page)

A quelle fréquence

Johanna Awakening : au début, quand le corps et l’esprit ne sont pas habitués, je recommande idéalement tous les jours ! A titre personnel, j’ai pratiqué chaque jour pendant plusieurs années afin que chaque cellule de mon être soit ancrée. Maintenant, je ne le fais plus tous les jours, mais seulement si c’est nécessaire.

Les activités pour s'ancrer

Yoga
Marche
Taï Chi - Qi Qong
Danse
Massage
Jardinage

Comment reconnaitre un manque d'ancrage ?

Johanna Awakening : C’est difficile de le savoir quand on ne possède pas la clairaudience et la clairvoyance ! Mais il y a quelques indices qui vont être une fatigue excessive, des énervements répétés (bien sûr il peut y avoir d’autres raisons que le manque d’ancrage), une sensation d’être souvent dans la lune, oublier des choses… C’est une liste non exhaustive et surtout, à ne pas prendre à la lettre. 8 milliards d’humains = 8 milliards de symptômes du manque d’ancrage ! Attention aussi à toutes ces listes que l’on voit sur le internet. Comme par exemple, « Si vous êtes comme ça, c’est que vous êtes un enfant indigo … ». Le mental adore se mettre dans des cases, ça le rassure … Et là, ça vaudrait le coup de bosser la pleine conscience ! 

Quels sont les bienfaits de l'ancrage ?

Johanna Awakening : À terme, les résultats sont une conscience décuplée, des intuitions plus fines, des évènements qui se mettent en place facilement autour de nous « par magie », des personnes qui ne profitent plus de vous et bien d’autres. En s’ancrant, on augmente sa vibration et on attire de nouvelles choses.

« L’ancrage est une base solide qui transmet l’énergie nécessaire à l’action juste. Alors, l’action en toute conscience devient à son tour une énergie qui fait grandir. C’est ainsi que l’on se trouve dans une spirale évolutive.” Emilie Soin et Guérison

En faisant descendre l’énergie, le mental est moins actif.

Méditation guidée par Johanna pour bien s'ancrer

]]>
https://sovanna.fr/ancrage-johanna-awakening/feed/ 0
Merguez végétales sans gluten par Eva Claire Pasquier https://sovanna.fr/recette-de-merguez-vegetales-par-eva-claire-pasquier/ https://sovanna.fr/recette-de-merguez-vegetales-par-eva-claire-pasquier/#respond Tue, 09 Oct 2018 16:50:23 +0000 https://sovanna.fr/?p=2119
"Mon cher papa est né en Algérie et donc j’ai aussi été élevée avec cette tradition culinaire. Les merguez en font partie et j’ai toujours adoré cela. C’est pourquoi j’ai voulu végétaliser ces dernières et au moins là au moins vous savez ce qu’il y à dedans. J’ai ajouté des protéines de soja texturées pour donner une impression de « mâche » mais ce n’est pas obligé de les mettre, c’est très bon sans aussi ! Parfaites pour accompagner un tagine de légumes ou une purée de carotte par exemple."
Eva Claire Pasquier
Formatrice en cuisine
végétale hypoallergénique

Matériel : poêle
Pour 10 petites merguez
Temps : 10 min

Ingrédients

  • 200 g de tofu ferme
  • 25g de noix de cajou concassées
  • 2 c. à soupe de protéines de soja texturé fines (facultatif)
  • ½ oignon haché fin
  • 1 gousse d’ail hachée
  • 2 c. à soupe de tamari (sauce soja de qualité)
  • 1c. à soupe de graines de chia (moulues si possible)
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1c. à soupe de betterave crue ou cuite râpée fin ou en purée (ou son jus)
  • 4 c.à soupe de farine de pois chiche (40g)
  • 1c. à dessert d’harissa ou ras el hanout ou épices à couscous
  • 1c. à dessert de cumin en poudre

Préparation

1. Ecraser le tofu et hydrater les protéines avec un peu d’eau chaude additionnée de sauce soja de façon à ce qu’elles ramollissent un peu.

2. Mélanger tous les ingrédients, vérifier l’assaisonnement.

3. Former de petites saucisses en pressant bien avec les mains (si cela ne tiens pas bien ajouter un peu de farine de pois chiche). 

4. Cuire les merguez dans une poêle chaude avec un peu d’huile et déguster ! 

A propos de l'auteure

Eva claire pasquier formation cuisine vegetale sans gluten sans lactose sans oeufs

Eva Claire Pasquier est enseignante et formatrice en cuisine végétale et régimes spéciaux (sans gluten, sans lactose, sans oeuf). Constatant l’augmentation grandissante des intolérances alimentaires il y a 15 ans, Eva a été une des premières à proposer des recettes végétales hypoallergéniques. Depuis, Eva forme et accompagne des particuliers comme des professionnels vers une cuisine qui inclus toutes les sensibilités alimentaires et qui répond à la demande croissante d’une alimentation végétale, équilibrée et gourmande. 

Elle est également l’auteure de nombreux livres de recettes. Ces ouvrages contiennent non seulement des recettes mais aussi des chapitres éducatifs sur la santé pour bien vous accompagner : comprendre le rôle des protéines/glucides/lipides, l’équilibre acido-basique, la detox, les produits lacto-fermentés, les superaliments, les modes de cuissons, les ustensiles de cuisine sans aluminium etc. Le célèbre Professeur Henri Joyeux vous recommande même sa cuisine. Tout n’est pas cru, vivant, non transformé, mais c’est une cuisine sans gluten, sans lactose et sans oeuf qui se définie comme une cuisine de transition, afin d’aller vers une alimentation végétale de plus en plus vivante et non transformée. De quoi se faire plaisir et se maintenir en très bonne santé !

Son site : http://www.evaclaire.fr/
Son instagram : https://www.instagram.com/evaclairepasquier/
Son agenda des formations : http://evaclaire.fr/formation/catalogue-des-formations/

]]>
https://sovanna.fr/recette-de-merguez-vegetales-par-eva-claire-pasquier/feed/ 0
Interview Dr Robert Morse : Détoxification et Régénération https://sovanna.fr/detoxification-regeneration-robert-morse/ https://sovanna.fr/detoxification-regeneration-robert-morse/#comments Fri, 10 Aug 2018 12:48:08 +0000 https://sovanna.fr/?p=1836

L'interview en vidéo avec les sous-titres français

  1. Accédez à la vidéo sur Youtube.
  2. Si les sous-titres sont disponibles, l’icône  s’affichera sur le lecteur. 
  3. Pour activer les sous-titres, appuyez sur l’icône paramètre  en bas à droite de l’écran. Puis sélectionner sous-titres en français.
  4. Pour désactiver les sous-titres, appuyez à nouveau sur 

MENU

Informations générales sur Robert Morse et sa clinique

Crédit photo : clinique du Dr Robert Morse

Le Dr Robert Morse est un naturopathe, biochimiste, herboriste et iridologue américain qui affirme que le corps a une capacité sans limite à s’auto-régénérer, à condition de lui en donner la possibilité. Son approche et son raisonnement sont à l’opposé de la médecine allopathique conventionnelle, puisqu’il pratique une médecine naturelle globale, à l’opposé d’une médecine chimique localisée. Il ne “traite” pas les symptômes mais il va chercher à guérir la cause pour qu’ensuite les symptômes disparaissent. 

Il a été l’élève Dr Bernard Jensen, le « père de l’iridologie »  et grand promoteur de l’alimentation vivante. Il était parait-il son petit protégé et l’un de ses meilleurs élèves. Depuis il a dirigé plusieurs cliniques et a installé sa clinique actuelle à Port Charlotte (Floride). Fort de son succès, il a ouvert également une école “International School of Detoxifcation”. Il est également très présent sur la plate-forme Youtube où il répond sans tabous à toutes les questions. Il est auteur du livre à succès “The Detox Miracle Sourcebook”, publié en français “Le Miracle de la Détoxination” par les éditions Biovie en janvier 2017 et préfacé par Thierry Casasnovas.

“La majorité des systèmes de santé aujourd’hui, plus particulièrement la médécine allopathique, se concentre sur le traitement des symptômes. Avec cette méthode de ‘traitement’, les symptômes sont seulement contrôlés ou temporairement effacés, mais reviennent à l’arrêt du traitement. La plupart du temps, les symptômes reviennent plus agressivement, comme avec le cancer. Vous ne pouvez pas ‘traiter’ des maladies chroniques ou dégénératives, car les traitments ne font en réalité qu’empirer votre état.

La regénération et la détoxification, d’un autre côté, signifie la complète élimination de la cause des symptômes. Si vous corrigez la cause des problèmes, les symptômes disparaitront automatiquement. La regénération signifie la reconstruction des tissues qui dépérissent; la détoxification est la méthode utilisée pour retirer l’inflammation et les toxines qui ont causé le dépérissement de ses tissues en amont. Demandez-vous toujours quels sont les causes, l’origine des symptômes que vous avez, et concentrez-vous sur ça. Les gens sont trop occupés à chasser les symptômes”  

Extrait tiré du livre “le miracle de la detoxination” 

Depuis près de 45 ans, il a donné raison à sa pratique de la santé puisqu’il a accompagné avec succès des milliers de patients à travers le monde : des migraines chroniques, insomnies, dépressions, candidoses mais aussi jusqu’aux cancers, maladies auto-immunes, sclérose en plaques, maladie de Lyme, troubles neurologiques sévères et plusieurs autres maladies dégénératives. Robert Morse a pratiquement tout vu dans sa clinique mais il n’a rien vu qui ne peut se régénérer. Seulement, selon lui, la régénération cellulaire ne peut pas avoir lieu dans un milieu acide. C’est pourquoi il appuie sa pratique sur le concept de la “détoxination” de l’organisme à l’aide de plusieurs outils issus de la nature. 

Au fil des ses recherches et de sa pratique, il réalise que l’alimentation vivante et végétale riche en énergie électromagnétique est un passage nécessaire pour apporter de l’énergie au corps, pour participer au processus de détoxination. Il élabore aussi des formules à base de plantes spécifiques pour chaque organe du corps, pour les glandes endocriniennes, pour le système digestif, pour aider la lymphe à circuler et il créé aussi des cures anti-parasitaires. J’ai donc eu l’immense honneur de l’interviewer pour en en savoir un peu plus sur les secrets de la détoxination et de la régénération.

Rapprochez-vous de la clinique située en Floride : 730 Tamiami Trail # C, Port Charlotte, FL 33953, United States

Téléphone : +1 941-255-1865

Site internet : http://www.drmorsesherbalhealthclub.com

Le Dr Robert Morse ne prend plus de consultation privée car il se consacre à la recherche et à l’enseignement. Ce sont les thérapeutes formés par ses soins qui vous accompagneront.

Le délai d’attente est de 3 mois en moyenne. 

Consultation sur place ou à distance par Skype.

Pour commander en Europe ses formules de plantes spécifiques (et éviter les frais de port onéreux), vous pouvez vous tourner vers l’intermédiaire européen : https://www.ourbotanicals.com

Vous avez la possibilité d’écrire à Robert Morse. Il répond aux questions sur sa chaîne Youtube. Envoyez votre question impérativement en anglais à l’adresse suivante questions@dmhhc.com 

Raw Figs est un moteur de recherche autour du Dr Morse et de la détoxification. Tapez le mot clé qui vous intéresse et vous obtiendrez les vidéos qui en parlent.

http://www.rawfigs.com

Grape Gate est un blog très complet qui vous donne point par point l’essentiel des enseignements du Dr Morse. De la filtration des urines à la spiritualité, il recense aussi quelques témoignages que vous pouvez consulter. 

https://grapegate.com/

Le forum Ardintl est composé des membres du club de la clinique et des étudiants du Dr Morse. C’est un groupe de questions et d’entraide que vous pouvez utiliser vous aussi.

http://forum.ardintl.com

Le groupe Facebook est un lieu privilégié également pour soumettre toutes vos interrogations à la communauté, pour échanger des conseils, pour s’entraider, pour partager des histoires de guérison.

Fan of Dr. Robert Morse N.D Group

Le livre du Dr Robert Morse contient tous ses enseignements fondamentaux pour détoxifier l’organisme et activer la capacité d’auto-guérison du corps. Ce livres s’appuie sur l’anatomie, la physiologie, la biochimie, la biologie, la nutrition et également sur le bons sens et l’expérience. Vous saurez également tout sur l’alimentation originelle de l’homme, les régimes dissociés, les plantes médicinales et autres outils thérapeutiques pour aider le corps dans la régénération cellulaire. C’est un must très complet à avoir chez soi en matière de santé. Merci à Eric Viard et Thierry Casasnovas d’avoir permis la publication du livre en français aux éditions Biovie. Commander le livre ici.

Pouvons-nous guérir de toutes les maladies ?

Robert Morse : Je n’ai rien vu qu’un individu, humain ou animal, ne pouvait pas reconstruire et régénérer. C’est particulièrement important de le savoir parce qu’avec l’état de notre génétique aujourd’hui, à ton âge et encore plus jeune, on fait face à des énormes faiblesses génétiques. Ensuite tu apprends ce qu’est le système lymphatique, qui est quasiment méconnu par tout le monde. Plus les gens apprennent l’existence de ce dernier, plus les gens comprennent subitement pourquoi ils ont des problèmes, pourquoi ils ont des problèmes de peau, pourquoi apparaissent des tumeurs etc. Tout cela est en réalité simple à résoudre. J’ai eu par exemple un homme dont le parachute s’est pas ouvert. Et il a heurté la mer à 145 km/h. Il était fracturé de partout, certains os complètement déplacés. Nous l’avons aidé à se reconstruire et deux années plus tard il coure, il marche et apprécie la vie.

Considérez-vous qu'il existe un point de non retour ?

Robert Morse : Les cas de non retour sont surtout les cas de cancers au stade avancé ou encore les cas extrêmes de cancers liés à une fibrose kystique, où les poumons sont devenus trop endommagés. C’est difficile avec ces cas extrêmes de les sauver assez rapidement. Les seules personnes pour lesquelles nous avons des difficultés sont celles qui avaient des tumeurs immenses, qui ont en plus subis la chimiothérapie, la radiothérapie et l’ablation de ganglions lymphatiques. Lorsque les ganglions lymphatiques sont durcies ou enlevés, alors le corps ne peut plus évacuer les déchets qui se trouvent autour des cellules. C’est comme ci on avait plusieurs maisons qui vivaient avec une seule fosse sceptique et que quelqu’un finit par retirer la fosse sceptique.Toutes les maisons du quartier vont avoir de sérieux problèmes.

Pouvez-vous parler des cas de transplantation et des personnes qui doivent prendre des immunosuppresseurs pour ne pas rejeter la greffe ?

Robert Morse : J’ai eu plusieurs personnes avec des greffes multiples : des greffes de reins, de poumons… Pour les greffes multiples, nous n’avons pas eu de problèmes. La chose que je pourrais dire à quelqu’un qui sent que son corps veut rejeter la greffe, c’est de se diriger totalement vers un mode de vie très sain. Il faut évacuer tout l’acide et l’inflammation et apporter de l’harmonie au terrain, à toutes les cellules. Dans ces cas spécifiques, c’est la seule chose qu’ils peuvent faire pour que les tissus soient plus en harmonie. Il faut sortir ces personnes de la zone acide parce que personne ne règle le cause des causes, celle pour laquelle les poumons ont été enlevés. Et nous devons apprendre à régler la cause des problèmes et non pas traiter les symptômes parce que tu as vu par toi-même ce qui se passe quand on traite seulement les symptômes : personne ne va mieux.

Roaccutane est typiquement un exemple qui traite les symptômes, comme l'acné, sans soigner la cause.

Robert Morse : Roaccutane est un médicament très dangereux et mauvais. Il y a eu beaucoup de suicides suite à ce médicament. Le problème avec la communauté médicale c’est qu’il ne comprenne pas la problématique de l’acidose donc elle traite avec de l’acide. La chimiothérapie ? Acide ! Encore plus acide que les acides de nos cellules. Roaccutane ? Extrêmement acide ! C’est comme raser le corps avec une lame. Certains racontaient qu’ils ressentaient comme du verre brisé qui circulaient dans leurs corps. C’est un des pires médicaments qui a été jamais produit. La plupart des médicaments ont des sérieux effets secondaires. En plus nous ne devrions pas en avoir besoin car la nature fournit tout ce dont nous avons besoin. L’Homme devrait simplement regarder son mode de vie. Regardons la nourriture que nous mangeons. C’est ça le problème ! Et la profession médicale ne comprend pas que la nourriture c’est de la chimie que vous faites rentrer à l’intérieur du corps, et c’est le problème. La chimie a bien sûr un effet, car c’est le principe de la causalité, cause et effet. Quand on regarde la science, il y a un mot qui décrit Jésus, le karma du Bouddha, c’est simplement le fameux principe de causalité. Et quand on réalise ça, on règle la cause et donc on change la conséquence.

Nous avons eu une femme des Philippines, et je publierai une photo d’elle avant et après parce qu’elle avait la peau tellement rouge, elle avait de la rosacée partout. Elle avait de l’eczéma partout sur le corps. La totale. Et maintenant, devine quoi, elle est miss Philippine. Je montre également sur Youtube une autre femme de Dubai avec le même problème, rouge de partout. Et c’est un de nos Youtubeurs qui l’a aidé à retrouver la santé et à se nettoyer. Et maintenant elle est belle comme toi. Les jeunes d’aujourd’hui souffrent et personne ne comprend vraiment pourquoi. C’est ça que nous devons régler.

Pouvez-vous nous expliquer le concept de la détoxination et le rôle du système lymphatique ?

Robert Morse : C’est probablement la meilleure question à poser parce qu’il y a une théorie dans la communauté médicale qui s’appelle “maladie”. Quand d’un côté la communauté médicale va donner un nom de maladie pour chaque problème spécifique, moi de l’autre côté en tant que chimiste et physicien, je vais plutôt regarder “pourquoi” la personne souffre, qu’est-ce qui va “causer” une tumeur, “pourquoi” le corps a une inflammation là. Et pour cela, je vais analyser la situation en prenant en compte les deux côtés de la chimie : d’une part le côté alcalin qui est le côté féminin et de l’autre le côté acide qui est le côté masculin. Bien sûr, il y a aussi plusieurs niveaux entre les deux mais il n’y a que deux opposés : le basique et l’acide. Une fois que l’on a connaissance de ça, on peut ensuite s’intéresser à nos aliments, à leurs chimies et leurs effets sur notre corps. Comme nos médecins ne sont pas chimistes, ils n’étudient pas les effets de la nourriture sur nos organismes et vont par conséquent créer le concept des “maladies”. Mais si vous regardez ce qui se cache derrière tous ces noms de maladie ce n’est rien d’autre que de l’acidose à des endroits différents du corps. Alors que si vous travaillez sur la détoxination du corps, vous remettez tout le monde sur pied. Vous devez comprendre que la détoxination est simple puisqu’il n’y a que deux côtés en chimie. Le côté acide est corrosif, agressif. Or notre planète n’est pas un terrain acide puisqu’aucun être humain ou animal, hormis quelques très rares plantes, n’aurait survécu si la planète est acide. La prédominance sur terre est le côté basique qui est hydratant et guérisseur. Maintenant regardons la nourriture que nous mangeons. Va-t-elle former de l’acide ou de l’alcalinité ? Tous les humains et une grande partie des animaux, excepté les félins qui sont carnivores, sont faits pour manger des aliments qui apportent de l’alcalinité et de l’hydratation au corps, une alcalinité qui correspond au ph de notre sang. Les félins sont la seule famille qui mangent des aliments de la catégorie acide, comme la viande. Et c’est la raison pour laquelle les félins sont très différents : leur lait est différent et ils dorment 20 à 22h par jour car leur alimentation ne leur apporte pas d’énergie hormis pour des courts efforts intenses. Non, la viande n’est pas un aliment énergisant. Quand nous observons le corps humain, le côté acide de la chimie nous détruit comme j’ai pu si bien le constater, et c’est ce que la communauté médicale ne réalise toujours pas. Et la lumière doit être fait sur l’incroyable système lymphatique. C’est le système d’épuration du corps humain qui a pour fonction de faire sortir les acides. Ce n’est pas le rôle du sang qui a un ph alcalin car son rôle est d’apporter de la nutrition. Il suffit de regarder la réponse de votre corps face à l’apport d’aliments formateurs d’acides : le corps va tenter de s’adapter pour rétablir l’équilibre en puisant dans ses réserves d’alcalinité, comme en volant dans les stocks de calcium par exemple. On va donc fréquemment observer une perte de calcium chez les personnes qui ont une alimentation acide avec une détérioration des os, une inflammation des tissus, un corps qui devient douloureux, des tumeurs qui commencent à se former, les reins qui commencent à ne plus filtrer.

Lymphome, système lymphatique ? Y aurait-il un lien entre le système lymphatique et les cancers ?

Robert Morse : Tu vises juste. En effet, les lymphomes viennent du système lymphatique, ils ne viennent pas du sang parce que le cancer a un lien avec les déchets cellulaires et sous-produits qui se trouvent dans le système lymphatique. Si un jour tu te blesses lors d’un accident, c’est le système lymphatique qui va te nettoyer des cellules endommagées car les cellules ne peuvent pas voyager dans le sang. Elles voyagent dans le système lymphatique, là où se trouve les ganglions lymphatiques, car c’est là que les cellules immunitaires vont détruire les cellules endommagées. En regardant le corps aussi simplement que cela, vous commencez à comprendre l’illusion derrière le mot “maladie”. Ce concept illusoire amène l’homme à être toujours en recherche de la solution à ses problèmes, il le maintient dans la peur et dans le besoin de prendre des médicaments toxiques qui tuent pourtant tellement de gens. A titre d’illustration, le nombre de morts qui survient à cause des associations médicales chaque année partout dans le monde s’élève à des dizaines si ce n’est pas des centaines de millions de personnes. Tandis que de notre côté, nous ne traitons pas les symptôme avec les médicaments, nous régénérons les organismes car la détoxination reconstruit les tissues, elle déclenche la régénération. 

Pour nettoyer le corps vous recommandez de passer à une alimentation 100% végétale et crue. Pourquoi est-ce important ?

Robert Morse : Quand on regarde ce qu’est la détoxination, c’est une expérience énergétique avant tout. C’est d’ailleurs quelque chose que le corps fait de lui-même. On ne fait une détoxination, c’est le corps qui le fait en réalité. La nature l’utilise aussi chez les animaux. Lorsque vous apercevez un animal malade dans la nature, il va naturellement ne pas manger et même ne pas boire parfois. Il rentre dans une phase de jeûne pour permettre au corps de s’auto-guérir. Nous les Hommes, nous n’avons pas appris ça. C’est pour cette raison que les naturopathes et autres thérapeutes de la branche naturelle observent comment la nature compose avec la vie, et comment nous humains pouvons transposer les principes que l’on observe avec notre compréhension du corps humain. Et sachez qu’il n’y a rien de ce que vous avez endommagé ou détruit sous l’acidose que vous ne puissiez reconstruire. Nous avons eu une personne atteinte de la maladie de Charcot et de Parkinson où ses mains étaient complètement déformées, tordues et déviées, elle ne pouvait ni parler, ni marcher non plus. En cinq à six mois, nous l’avons fait parler et marcher à nouveau, et ses mains se sont tendus à nouveau. Si vous avez la dégénérescence dans ce monde, sachez aussi que vous avez la régénération car la vie repose sur la dualité. Quand vous avez un côté, vous avez souvent l’autre. Et malheureusement peu de gens comprennent l’autre côté, celui de la régénération, et pourtant elle existe bien.

Vous allez même plus loin en recommandant parfois de passer une alimentation 100% fruits et crue. Pourquoi les fruits ont-ils un rôle plus important dans la détoxination que les légumes par exemple ?

Robert Morse : Il y a très longtemps, j’ai fait un jeûne de jus de carottes et je n’ai pas eu le retour escompté. Je suggère à quiconque qui veut connaitre la différence d’essayer de faire une semaine de jus de légumes, puis une semaine de raisin ou de citron. Ensuite, que la personne me dise qu’elle détoxination a été la plus puissante. J’ai découvert que les fruits étaient bien plus puissants pour plusieurs raisons : ce sont les aliments les plus nutritifs, les plus énergétiques (en terme de vibration, de fréquence avec le taux le plus élevé en énergie électromagnétique de tous les aliments sur la planète), ils sont hautement astringents car ils nettoient l’organisme et pour finir ce sont la nourriture des Hommes. Je me souviens de cette université qui affirmait récemment que si le cerveau des primates et des humains étaient si développé cela était dû aux fruits. En effet, les humains sont à 97% identiques aux primates. Comparez les mains, les dents, les membres, le système gastro-intestinal. Nous ressemblons à des frugivores. Bien sûr, il n’y a rien de mauvais avec les légumes, ils sont simplement plus difficiles à digérer que les fruits pour nous. Quand vous rentrez en phase de détoxination et que vous mangez des aliments difficiles à digérer, vous perdez en pouvoir de nettoyage parce que cette énergie va être utilisée par votre corps pour digérer votre nourriture. Tout dans la vie a besoin d’énergie et par conséquent la détoxination aussi. C’est pourquoi la nature va donner l’instinct à notre corps de ne pas manger pendant que nous nous régénérons.

Quels sont les meilleurs fruits pour la détoxination ?

Robert Morse : Je pense que c’est incontestablement les raisins. Ils sont incroyables. Je peux vous donner deux exemples : nous avons reçu un mannequin qui avait un cancer des poumons et des os. Après avoir jeûné au raisin et au citron pendant 43 jours, elle n’avait plus rien. Nous avons fait jeûner un autre jeune homme qui avait un cancer de l’estomac, avec les raisins en particulier et ce pendant 56 jours. Ensuite, il n’avait plus rien et il a fait la une de la presse locale.

Il y a des naturopathes qui affirment que pour certains types d’individus, trop de fruits peut provoquer de la fatigue chronique et de la déminéralisation.

Robert Morse : Ces naturopathes n’ont pas la moindre idée de ce qu’ils racontent. Le problème avec les naturopathes aujourd’hui c’est qu’ils sont de plus en plus contrôlés par la communauté médicale. Ils parlent de régime hyper protéiné, c’est insensé et ça vous montre immédiatement le type d’individu dont vous avez affaire à, qu’il soit naturopathe, docteur, ostéopathe ou peu importe. Ils ne savent pas de quoi ils parlent car ce régime n’est pas adapté à l’Homme.

Qu’en est-il des personnes qui vivent dans les régions froides ou qui ont un mode de vie stressant ? Est-ce qu’un régime frugivore peut être appliqué à tout le monde ?

Robert Morse : C’est difficile de manger végétal et cru dans les régions froides. La période de froid est contraire à ce régime, car le froid est par nature alcalin. Quand vous regardez la nature elle est équilibrée, n’est-ce pas ? Par exemple, les tropiques sont des zones acides. Toutefois, tout ce qui s’y trouve, les fruits, l’eau ont un ph basique. Cela revient à ce que j’ai dit plus haut : quand il y a un côté, on y trouve l’autre aussi. Quand l’hiver arrive, vous avez un désir naturel vers les aliments formateurs d’acides parce qu’ils produisent de la chaleur dans notre corps. Le problème c’est que vous ne restez pas en bonne santé dans les climats nordiques. Quand les esquimaux ont été découverts pour la première fois, leurs âges s’élevaient à 36 ans à l’époque de Jésus Christ. Quand vous vous dirigez donc vers un régime hautement protéiné, votre santé chute considérablement. Alors tenez-vous au chaud avec des soupes, des tisanes chaudes, couvrez vous surtout si vous avez des faiblesses au niveau de la thyroid. C’est difficile je l’admets mais vous pouvez toujours faire quelque chose.

Vous avez d’ailleurs été frugivore pendant 4 ans et vous vous êtes même nourri pendant 6 mois d’orange exclusivement. Vous dites d’ailleurs que vous avez dû stopper cette expérience d’orange à cause d’un trop plein d’énergie. Pouvez-vous expliquer ce paradoxe ?

Robert Morse : Nous pouvons affirmer que tout ce qui bloque le flux d’énergie cause des “mal-à-dit”. Le mucus et les acides par exemple vont obstruer le flux d’énergie. Et d’un point de l’esprit, les pensées et les émotions affectent également le flux d’énergie. Donc quand vous rentrez en phase de détoxination ou que vous essayez d’être plus conscient, vous faites tomber ce qui bloque l’énergie, l’énergie consciente, l’énergie qui guérit. Pourquoi mangeons-nous des fruits ? En définitive c’est pour son énergie.

La détoxination provoque des “crises d’élimination” ou comme vous l’appelez des “crises de guérison”. Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est une crise d’élimination et comment pouvons-nous la reconnaître d’un problème plus sérieux ?

Robert Morse : Quand vous commencez à apporter de l’énergie et de l’alcalinité au corps, vous commencez à créer un environnement anionique. C’est un environnement de fluidité, d’hydratation qui se met en place. Par contre, ce qui se produit c’est que vous faites un retour en arrière dans le temps et ces crises de guérisons ne sont rien d’autre que l’expression de ce que vous avez engendré à votre corps tout au long de votre vie passée. Admettons que vous ayez eu un accident de voiture dix ans auparavant, que vous avez eu un choc à la tête et qu’un morceau de verre y soit entré. Si la blessure ne s’est pas soignée correctement à cause d’un environnement trop acide, alors pendant la détoxination vous allez avoir mal à cet endroit à nouveau dix ans après. Et le morceau de verre à cet endroit va même sortir, puis la plaie va se soigner correctement, vous n’aurez plus rien et vous vous sentirez soulagé même au niveau inconscient. Quand vous commencez à vous nettoyez, vous allez avoir des symptômes qui vont se déclencher. Tout le mucus dans le corps va sortir.

Vous rappelez d'ailleurs l'importance des 4 phases : (1) Digestion, (2) Assimilation, (3) Absorption, (4) Elimination.

Robert Morse : Exactement, nous devons d’abord nous assurer de réaliser correctement ces quatre étapes pour être en bonne santé.  D’ailleurs beaucoup ne comprennent pas la malabsorption. Et si vous ne comprenez pas l’importance de l’absorption vous ne comprendrez pas pourquoi vous êtes maigre pendant la détoxination. En effet, si l’absorption est défaillante, comment pouvez-vous gagnez du poids avec les fruits ? La malabsorption est liée encore une fois au système lymphatique. J’ai eu une jeune fille de 15 ans qui est venue avec sa maman. Sa mère m’a dit “J’ai besoin que vous fassiez quelque chose pour ma fille, elle a quelque chose qui ne va pas”. J’ai regardé la mère et je lui ai répondu “Vous savez madame, votre fille a un gros problème, regardez comme elle est maigre”. A ce moment là, la jeune fille s’est mise à pleurer en me disant “Je mange, je mange mais je n’arrive pas à grossir”. Je lui ai dit “C’est parce que tu n’absorbes pas”. Je l’ai aidé à régler son problème de malabsorption et maintenant elle est mannequin. 

Hormis un régime vivant et végétal, existe-t-il d’autres méthodes pour détoxiner l’organisme ?

Robert Morse : Le nettoyage le plus commun c’est le jeûne à l’eau. Mais je dirais que ces dix dernières années j’ai beaucoup appris sur le jeûne sec. Je vais vous dire pourquoi. Il est important que les Hommes sachent que les reins doivent absolument filtrer. Beaucoup ne comprennent pas cela car la communauté médicale nous répète que notre urine doit être claire. Mais si vous comprenez que l’urine est un déchet de notre système d’élimination, vous ne voudriez donc pas que votre urine soit claire, vous voudriez y voir des sédiments qui sont le produit de l’élimination. Avec le jeûne à sec, vous aidez les reins à s’ouvrir davantage. Si les reins ne filtrent pas, le corps ne peut pas se nettoyer.

Que pensez-vous de l’argile, l'huile de ricin, le sel d’epsom ?

Robert Morse : Il faut faire attention avec l’argile en terme de constipation. En usage externe, pourquoi pas. Mais je pense qu’avec les plantes nous n’avons pas vraiment besoin d’utiliser l’argile. Quand la peau transpire, que les reins filtrent, alors la peau va se purifier. Mais il faut savoir que la peau est reliée à la glande thyroïde. La température du corps doit tourner autour de 37 degrés pour avoir une bonne transpiration. N’oubliez pas, votre peau est votre troisième rein, le plus large organe éliminatoire du corps humain. Il élimine aussi l’acide, les déchets métaboliques et cellulaires.

Le magasine Le Chou Brave consacre un numéro sur le sport et l’alimentation vivante végétale. Que pensez-vous de sa compatibilité avec le sport de haut niveau ?

Robert Morse : Nous avons reçu à la clinique plusieurs athlètes professionnels. J’ai travaillé avec Mister Olympia et je me suis occupé de beaucoup de bodybuilders. Le fait est que lorsque l’on adopte un régime hyper protéiné, on crée de l’acidose. Par conséquent, le gros problème avec les athlètes c’est le rhumatisme et l’arthrose. Ils perdent leurs articulations, leurs reins, les tissues se détériorent. Alors que l’alimentation végétale est une alimentation alcaline, hydratante adaptées à de nombreux vertébrés. L’endurance devient meilleur, la vitesse aussi et vous êtes moins proie à la fatigue. J’ai vu ça sur beaucoup des gens qui sont venus me consulter. Si vous regardez d’ailleurs les animaux, ceux qui mangent végétal sont les plus costauds. Regardez un cheval sauvage, il ne mange pourtant que de l’herbe et il est si costaud. Regardez un éléphant, il ne mange que de la verdure et peuvent écraser n’importe quels autres animaux. En ce qui concerne les primates, personne ne peut passer à côté des gorilles et mêmes les petits bébés qui peuvent tuer un humain avec leurs forces. Et nous sommes de la même espèce. Mais où est donc notre force alors ? Nous l’avons perdu en mangeant la mauvaise nourriture, et en oubliant celle qui a été conçue pour nous.

Beaucoup de personnes s’inquiètent des carences avec la détoxination ou un régime vivant. Que pouvez-vous leur répondre ?

Robert Morse : Je comprends que l’on puisse avoir peur des carences. Il y a pourtant un Professeur au Canada avec 3 doctorats en nutrition qui affirme que les bananes sont la nourriture parfaite. Il s’intéresse aussi et particulièrement aux baies, comme les myrtilles, mûres car leurs nutritions sont hors catégorie. Il n’y a pas meilleurs aliments que ces dernières en terme de nutrition. Regardons les aliments une minute. Les céréales ? Ils n’ont pas de nutrition, ce sont des féculents, ils ont des inhibiteurs d’enzymes qui sont formateurs d’acides. Les légumineuses ? C’est pareil, ils contiennent beaucoup de protéines, de l’acide phytique, des inhibiteurs d’enzymes et sont formateurs de mucus. Les produits laitiers ? Ils sont formateurs de mucus, pasteurisés et encore une fois formateurs d’acides. Maintenant, prenons par exemple un brocoli sur le sol, il contient 9,000 angström* d’énergie. Ensuite prenez une pomme, elle contient 10,000 à 13,000 angström. Une énorme différence qui se voit surtout lorsque l’on soigne les problèmes neurologiques. Les systèmes nerveux ont besoin d’énergie pour se reconstruire. 

Vous avez d'incroyables résultats sur la régénération des systèmes nerveux avec les fruits parait-il. Pouvez-vous nous en parler ?

Robert Morse : Nous avons eu une femme de 33 ans atteinte d’une sclérose en plaque avancée. Elle était en chaise roulante. Elle a été emmenée en ambulance car elle ne pouvait pas bouger, elle était rigide et était très maigre. Deux mois et demi plus tard sous régime de fruits, elle était capable de faire rouler elle-même sa chaise roulante et de se nourrir soi-même. Ensuite je lui ai dis “Ma chère, tu es tellement maigre, on va reconstruire tous ces muscles. On va passer aux jus verts et une salade par jour.”. Aussitôt fait, elle a commencé à perdre sa mobilité à nouveau pourtant avec des légumes crus. J’ai dû ramené son régime à niveau plus élevé en fruits. Cela m’a appris que l’énergie des nerfs est électrique bien sûr. Et donc nous devons prendre en compte l’énergie électrique des aliments aussi. 

Avec la régénération, j'ai commencé à développer de fortes intuitions, à entendre et voir l'invisible. Certains font carrément l'expérience de sortie hors du corps. J'imagine que vous entendez souvent ce genre d'histoire.

Robert Morse : Quand vous rentrez dans un programme de détoxination, vous grandissez aussi spirituellement parce que vous commencez à capter beaucoup plus d’énergie et vous élevez la conscience. Et nous vous apprenons d’ailleurs sur Youtube à lâcher le mental ou à lâcher le désir de toujours plus. Commencez à prendre du recul et à observer. Toutes les pensées, les planifications, les désirs incessants… Vous vous perdez dans le mental. Vous ne savez même plus qui vous êtes vraiment. C’est votre mental qui dirige, et vous cherchez par ci, et puis par là, et vient la dépression, les troubles émotionnels etc. Mais si vous prenez du recul sur tout ça en vous plaçant en tant qu’observateur de votre vie. Ca va vous libérez de votre prison mentale. Vous commencez alors à avoir plus d’énergie, à voir des choses que vous n’aviez jamais vu auparavant parce que maintenant vous observez, au lieu de trop penser. Et vous pouvez toujours voir plus loin si vous observez que si vous pensez.

J'ai réalisé que nous étions souvent à la recherche d'un Dieu extérieur comme une entité distincte de nous, au lieu de chercher à l'intérieur car pour moi nous sommes tous Dieu. Nous faisons partie intégrante du Tout, nous sommes tous un bout de la Création. Il n'y a pas de séparation à faire. La séparation est une création de l'esprit humain.

Robert Morse : Pense-le de la manière suivante, on a évoqué plus haut que nous ne voulions pas traiter les effets, nous voulons aller régler la cause. Quand vous vous focalisez à modifier le mental et les désirs vous vous attaquez aux effets. Or vous voulez atteindre la cause et arriver à la source. Comment arrivons-nous à la Source ? Arrêtons de jouer dans la cour de récrée. Si nous prenons du recul en tant qu’observateur, nous nous rapprochons de notre essence, de qui nous sommes réellement sans se perdre dans les pensées et désirs. Ce sont les enseignements de Bouddha, Jésus… Comme tu l’as dit, si tu joues dans la cour des rêves, ta vie sera un rêve. Mais si tu veux atteindre la vérité et la conscience élevée, tu arrêtes de jouer dans la cour et tu te mets en retrait pour devenir “l’observateur” et non plus “l’acteur”. Et d’un coup on voit l’invisible. Les voyages hors du corps sont simples à expliquer. Tu détournes ton attention de ton corps et tu la places autre part. Car souviens-toi, nous ne sommes pas notre corps physique. Il est juste le véhicule que nous utilisons. Quand tu as terminé avec ton véhicule, tu le laisses dans le garage et tu retournes à la maison (à la Source), n’est-ce pas ? Quiconque peut donc quitter son corps physique et voyager ailleurs, on est libre de le faire quand on le veut finalement. Mais les gens ne le réalise pas car goûter aux sens de notre corps physique est si plaisant. Cela nous maintient dans notre corps physique. C’est pour cette raison que les voyages hors du corps se produisent plutôt lors des Expériences de Morts Imminentes (EMI) ou lors d’une méditation qui nous permet de se détacher du corps physique.

Aujourd'hui nous obtenons de l'information des institutions conventionnelles et nous cessons de penser par nous-même. Nous perdons notre capacité à remettre en question l'information, nous cessons de faire nous-même l'expérience pour chercher la vérité. L'essence de l'éducation pour moi devrait être d'abord : enseigner à penser par soi-même.

Robert Morse : Vous devez absolument reprendre votre pouvoir, car l’Homme aime prendre le contrôle sur les autres. Surtout quand on est une jeune personne, on est plus vulnérable à se faire retirer son pouvoir. Vous allez reprendre votre pouvoir car vous êtes en train de découvrir la vérité maintenant. La vérité ne peut pas s’en aller. Beaucoup d’entre vous essaye de retrouver sa souveraineté dans une société qui veut prendre le contrôle sur tout le monde et qui utilise la manipulation, la propagande, la publicité, qui ne s’intéresse qu’à l’argent etc. C’est tellement inhumain… et en même temps tellement humain.

Comment pouvons-nous aider ceux qui ne croient pas à la guérison par l'alimentation ?

Robert Morse : Vous pouvez apporter de l’attention et de l’amour car il faut comprendre que ces âmes sont sur leur propre chemin. Vous pouvez simplement déposer une graine comme Johnny Appleseed et dire simplement : “Voilà ce que j’ai découvert”. Ensuite observez si la personne est réceptive et si elle veut en savoir plus. Le problème est que beaucoup trop d’individus sont éloignés de la vérité aujourd’hui. Rien que dans la nutrition, les gens se contredisent et se déchirent entre eux. La beauté des choses est que nous pouvons trouver la vérité en observant ce qui fonctionne. Les personnes comme toi se nettoient, tu sais que ça marche parce que tu l’as vécu et tu apprends pourquoi ça marche. Et maintenant c’est toi qui enseigne et transmet aux autres. C’est la même chose du côté spirituel, c’est simple de comprendre la conscience de Dieu. C’est un exercice spirituel qui développe ta capacité à maintenir l’effort. Il faut simplement comprendre que s’extraire de son mental ne s’obtient qu’en se lançant dans l’expérience.

Merci Dr Robert Morse. Vous êtes une inspiration et un homme fantastique !

Robert Morse : Je suis heureux de voir que tu as retrouvé ta santé. Continue toujours à travailler dessus. N’oublie jamais de maintenir l’effort, observe l’état de tes yeux, reconstruit tes faiblesses génétiques et tu seras la reine !  

Avertissement : Cette interview est une discussion générale autour des recherches et de l’expérience de Robert Morse, de l’alimentation vivante végétale et de la détoxination. Attention à ne pas sortir certaines informations et exemples évoqués hors de ce contexte et à ne pas appliquer certains principes indistinctement à tout le monde. ll y a des principes communs mais les approches doivent être différentes au cas par cas. Afin de ne pas mettre en danger votre santé, il est plus prudent de consulter d’abord un professionnel de la santé naturelle si vous souhaitez être accompagné dans cette voie. Les informations dans cette interview sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des recommandations à caractère médical ou des prescriptions personnelles. Il ne saurait dispenser tout visiteur de la consultation d’un médecin en cas de problèmes d’origine médicale. L’auteure de ce site ne pratique à aucun titre la médecine elle-même. Cet interview ne se substitue donc pas à des consultations, traitements ou diagnostics émanant des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires. Les informations diffusées sont basées sur des études scientifiques, mais aussi sur des expériences et recherches personnelles, ainsi le site n’exerce aucun contrôle sur la véracité et l’exhaustivité des informations fournies par celui-ci.

Droit de propriété intellectuelle : Le contenu du site, la structure générale, le logo, les dessins et tous les autres éléments composant le site ou toutes autres informations y figurant sont la propriété exclusive de htttp://www.sovanna.fr/. Hormis certaines photographies issues de banques de photos gratuites ou dont de la propriété appartient à l’auteur mentionné.  Le site est protégé par des droits de propriété intellectuelle qui lui sont reconnus selon les lois en vigueur. Le visiteur n’est pas autorisé à modifier et/ou à reproduire tout ou partie du site. Toutefois, la mise en place d’un lien hypertexte vers le site est possible mais ne pourra engager la responsabilité de http://sovanna.fr/. En outre, le visiteur s’engage à ne rien faire qui puisse engager la responsabilité de http://sovanna.fr/ envers les tiers.

Information monétisation et indépendance du contenu : Ce site développe des partenariats avec des entreprises que je sélectionne pour leurs qualités, leurs engagements, et leurs valeurs. Cet article contient donc des liens affiliés qui me permettent de continuer à partager du contenu gratuit (grâce à une commission perçue sur la vente) et à la fois de soutenir des petites entreprises de qualité et engagées, sans que cela n’ait aucune incidence pour vous sur le prix. Je ne suis pas rémunérée pour promouvoir une marque en particulier ce qui garantie l’indépendance de ma sélection.

]]>
https://sovanna.fr/detoxification-regeneration-robert-morse/feed/ 1
Les jus de légumes : bienfaits et conseils pratiques https://sovanna.fr/jus-de-legumes-sante-conseils-bienfaits/ https://sovanna.fr/jus-de-legumes-sante-conseils-bienfaits/#respond Thu, 09 Aug 2018 18:02:32 +0000 https://sovanna.fr/?p=1845

MENU

Pourquoi consommer des jus de légumes ?​

La transformation des aliments, la cuisson systématique, l’appauvrissement des sols sont autant d’éléments qui font que notre environnement est carencé en micronutriments et notre alimentation ne répond plus à nos besoins nutritionnels journaliers. C’est là tout l’intérêt d’introduire les jus de légumes dans notre alimentation car ils sont un excellent moyen de combler ces carences facilement et rapidement.

En effet, lorsque l’on réalise un jus de légume, on sépare le jus de la fibre insoluble*. En pressant la fibre on obtient un jus qui concentre tous les micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments) des légumes. Ainsi, les jus de légumes nous permettent de consommer facilement une grande portion de légumes et de bénéficier ainsi de leurs micronutriments en sollicitant peu le système digestif. Par exemple, si nous devions manger 10 carottes à la croque, nous prendrions 20 minutes pour bien les mastiquer, chose que peu d’entre nous prenons le temps de faire aujourd’hui, alors que ces 10 carottes sous forme d’un jus nous apportent rapidement quasi autant en quantité et en qualité nutritionnelle.

De plus, il faut savoir que la fibre des légumes, de par leur part importante en fibres insolubles comme la cellulose, nous rend le travail de digestion plus difficile puisque nous ne sommes pas équipés comme les ruminants pour digérer une grande quantité de fibres insolubles comme la cellulose. L’extracteur à jus a pour avantage d’extraire les micronutriments de cette cellulose indigeste. Les jus de légumes facilitent donc à la fois la digestion mais aussi l’absorption des micronutriments.

les jus de légumes nous permettent de consommer facilement une grande portion de légumes crus et de bénéficier ainsi de leurs micronutriments en sollicitant peu le système digestif.

L’extracteur à jus a pour avantage d’extraire les micronutriments de la fibre insoluble, cette dernière étant plus difficile à digérer pour nous que la fibre soluble. Les jus de légumes facilitent donc à la fois la digestion mais aussi l’absorption des micronutriments.

Il existe deux types de fibres : les fibres solubles et les fibres insolubles.

Les fibres solubles ont pour particularité de se dissoudre dans l’eau et d’être plus digestes. Elles se retrouvent principalement dans les fruits.

Les fibres insolubles quant à elle se retrouvent principalement dans les légumes, elles ne sont pas solubles dans l’eau, nos système digestifs ont beaucoup plus de mal à les digérer et il est donc plus difficile pour nous d’en extraire les micronutriments.

Quels sont les bienfaits des jus de légumes ?

Ils nettoient

Ils reminéralisent

Ils revitalisent

Ils désacidifient

Ils fluidifient

Ils aident à combler les carences

Ils sollicitent peu le système digestif

Ils permettent un gain de temps

Ils aident à aller à la selle

Ils permettent aux MICI d’avoir des apports crus sans les inconvénients de la fibre

 

Et beaucoup d’autres bienfaits qu’il est impossible de tout lister…

Un atout performance pour les grands sportifs

Les jus de légumes sont fort alcalinisants et énergisants. Ils aident à l’endurance, à la performance, à la récupération et aussi à la réparation des blessures (les blessures sont des chocs qui génèrent de l’acide). C’est prouvé et attesté par Myriam et Jacky, deux fois champions du monde de Raid aventure. Ils nous en parlent dans l’interviewLes secrets de santé et performance des champions du monde de Raid“. 

Une aide précieuse pour les intestins et colons irritables

Les terrains fortement irrités et enflammés ne peuvent plus supporter la fibre des légumes crus. Les personnes atteintes de MICI se voient généralement dans l’obligation de cuire systématiquement les aliments pour ne pas subir les irritations des fibres. Le problème c’est qu’ils se privent d’une part importante d’enzymes et de nutriments de qualité en n’apportant pas une part d’aliments bruts dans leur alimentation. Les jus de légumes apportent une véritable solution à ce problème en ce qu’ils retirent la fibre irritante et apportent par ailleurs une qualité et quantité de micronutriments bio disponibles. 

De quel matériel ai-je besoin pour faire un jus ?

Le matériel classique est l’extracteur à jus électrique. Attention, il est à ne pas confondre avec la centrifugeuse. L’extracteur à jus permet d’extraire à froid, tandis que la centrifugeuse utilise la force centrifuge qui émet de la chaleur. Puisque la chaleur altère la qualité des micronutriments, il est conseillé d’opter pour l’extracteur à jus.

Il existe plusieurs types d’extracteurs à jus que l’on peut diviser en deux catégories : les extracteurs à jus verticaux et les extracteurs à jus horizontauxJe préfère les extracteurs à jus horizontaux car la nourriture a tendance à se bloquer dans les extracteurs verticaux. L’horizontal est plus simple d’utilisation, plus facile à démonter et plus facile à nettoyer. Les extracteurs à jus les plus performants en terme de rendement en jus et en qualité à ce jour sont ceux de la marque Angel, car ils possèdent une double vice pour le pressage. Mais pour l’avoir utilisé quotidiennement, je ne le recommande pas spécialement car il est très contraignant à nettoyer (il décourage à faire des jus) et son prix est très élevé. 

Deux extracteurs, faciles d’utilisation, bon rapport qualité-prix et avec un rendement intéressant : 

"Sana Juicer" - Omega EUJ 707

Le plus facile à utiliser et à nettoyer. Très bon rendement.

"Vital Juicer 03" - Zen & Pur

Que faire si on n'a pas d'extracteur à jus ?

Si je recommande vivement à ceux qui n’en ont pas d’investir dans un extracteur, il est certain qu’il n’est pas accessible à tous en terme de prix ou que le temps manque pour certains. Heureusement, il existe des jus de légumes de qualité en vente. Il y a plusieurs marques qui proposent une variété de mélanges pressés à froid : Oju, Yumi, Paf Le Jus, Liv Healthy, Cedar Juice, Juste Presse, Vertuce. Les produits proposés sont très généralement de qualité biologique. Les jus sont mis en bouteille rapidement afin de limiter au maximum le contact avec l’air. 

La livraison est faite en véhicule électrique, les bouteilles sont en verres, consignées et réutilisables. Un des seuls à ne pas utiliser la technologie HPP (High Pressure Processing) qui consiste à soumettre les jus embouteillés à une pression de 6000 pendant 3min et qui détruit les micro-organsimes pour conserver plus longtemps les jus. La qualité et le goût sont différents.

La livraison est faite en vélo tripoteur. Les jus bio sont pressés artisanalement au jour le jour en fonction du flux de commande pour garantir une fraicheur optimale. Les bio déchets sont récupérés et retraités ensuite par leur partenaire Les Detritivores pour produire du compost dans un rayon de 5km. Un des rares comme Oju à ne pas utiliser la technologie HPP (High Pressure Processing).

La problématique des jus du grand commerce

Les jus de légumes de grande surface ou même en magasin bio sont pasteurisés, à l’exception de ceux pressés à froid provenant des marques mentionnées ci-dessus. La pasteurisation est un procédé qui consiste à chauffer un liquide fermentescible pour détruire les bactéries. Le jus passe de vivants à mort, donc il ne pourrie plus et peut se garder longtemps. La pasteurisation altère grandement la qualité des nutriments. Il n’y a plus grand-chose d’intéressant nutritivement. Toute chaleur élevée altère la chimie naturelle d’une molécule et la transforme en molécule chimique. Or le corps ne reconnait que ce qui est organique et il identifie le reste comme intrus afin que le foie les recycle et les expulse. En buvant un jus pasteurisé, vous ajoutez donc une charge de travail à cet organe éliminatoire.

Pourquoi les jus de légumes et pas les jus de fruits ?

Les fruits sont composés en grande majorité de fibres solubles, à l’inverse des légumes qui contiennent des fibres insolubles. Ces fibres solubles sont facilement digérées, on va donc pouvoir en tirer facilement les micronutriments et elles permettent de ralentir le passage du sucre dans le sang. C’est pourquoi les jus de fruits, par leur absence en fibres, provoquent des pics de glycémie qui vont fatiguer le pancréas et induire à la suite une hypoglycémie réactionnelle. Comme nous serions principalement frugivores selon certaines études, nous avons la capacité de digérer facilement la fibre des fruits et nous en tirons profit lorsque le fruit est consommé dans sa totalité. Ces derniers peuvent être bien sûr utilisés mais en petite quantité dans un jus de légumes afin d’adoucir le goût.

Les conseils pratiques pour bien préparer un jus de légumes

Ne pas mélanger trop de légumes différents ensemble

Tenez vous à 3 ou 4 ingrédients maximum. Si vous mélangez trop d’ingrédients la couleur peut virer au marron ou au vert caca d’oie. Vous risquez également de ne pas apprécier la subtilité de chaque ingrédient.

privilégier les mélangeS de légumes par couleur

Lorsque les légumes sont associés par couleur, le goût suit généralement et le visuel est agréable. Voici quelques exemples : carotte, orange, curcuma / Betterave, feuille de chêne, grenade / Cèleri pomme concombre.

70% minimum de légumes et 30% maximum de fruits

Pour commencer, je conseille toujours d’ajouter une portion de fruit dans le jus de légumes afin de mieux les apprécier au départ. Ceux qui commencent directement par 100% de jus de légumes ne sont pas toujours très fans. Ensuite, vous pourrez avec le temps passer à des jus 100% de légumes.

Choisir des légumes biologiques, locaux et de saison

Les légumes locaux et de saison seront toujours les meilleurs pour votre santé.

Comment tirer tous les bienfaits des jus de légumes ?

Varier les jus de légumes

Ne faites pas toujours le même jus, essayez de faire une recette différente en testant des nouveaux légumes, de nouvelles associations. Vous vous assurez ainsi de bénéficier d’une grande variété de nutriments, de découvrir de nouveaux légumes au marché, de prendre plaisir à de nouvelles saveurs, de développer votre créativité.

utilisez des légumes frais et de qualité

L’objectif des jus étant de vous apporter des nutriments. Evitez les légumes provenant de l’agriculture intensive car ils sont pauvres en nutriments. Privilégiez l’agriculture biologique locale. Et si vous souhaitez optimiser leur utilisation, ne les laisser pas trop se défraichir au frigo ou à l’extérieur.

Consommez le jus de légumes dans la demi heure après l’extraction

En effet le jus perd progressivement en nutriments au contact de l’air. Toutefois, ne vous stressez pas trop avec ça. Par commodité et par manque de temps, il est toujours plus intéressant nutritionnellement de faire une grande quantité de jus en une fois, que vous pourrez garder au frais et boire tout au long de la journée, que de faire une petite quantité que vous aurez bu immédiatement après l’extraction. Beaucoup font l’erreur d’utiliser plusieurs fois l’extracteur dans la journée pour boire des jus minutes, c’est tellement fastidieux que cela finit par les décourager et ils finissent par abandonner totalement les jus de légumes. Le mieux est l’ennemi du bien : il est préférable de boire un jus de légumes fait plusieurs heures auparavant que de ne rien boire du tout.

Si vous souhaitez faire un jus, le boire immédiatement et réutiliser votre extracteur plus tard sans avoir à le nettoyer à chaque fois, vous pouvez simplement démonter votre embout après extraction et laisser les pièces plongées dans une bassine d’eau. Ainsi, les fibres sur les pièces non nettoyées ne sècheront pas. Vous pourrez remonter l’embout et réutiliser l’extracteur (sans l’avoir lavé) un peu plus tard dans la journée.

Prenez le temps de boire lentement le jus

Si vous ingurgiter vite votre jus de légumes, vous pouvez être sûr que votre corps ne traitera pas aussi bien ce jus que si vous prenez le temps de le boire avec conscience. En effet, lorsque vous buvez un jus, la phase 1 de digestion et la phase 2 d’absorption est simplifiée car le corps n’a pas à traiter la fibre que vous avez enlevé. Toutefois, lorsque vous apportez une quantité importante de nutriments de manière rapide (puisque la fibre n’est plus là pour ralentir le processus), la phase 3 d’assimilation va demander plus d’effort et d’énergie à l’organisme. Si l’apport est trop brusque, ou si vous êtes déjà affaibli, vous n’assimilerez pas bien. Alors prenez le temps de déguster !

boire une quantité adéquate

Ne vous lancez pas dans de trop importantes quantités de jus de légumes car votre corps a une capacité limitée d’assimiler dans un temps limité. Il ne sert donc à rien de boire plusieurs litres de jus de légumes par jour en espérant faire le maximum de réserve. Il est mieux de boire une petite quantité de manière régulière, de 1 verre à 1L par jour en prenant bien le temps. 

Comment conserver ses jus de légumes ?

Si l’idéal est de boire le jus dans la demi-heure après l’extraction, les jus peuvent toutefois se conserver et vous pouvez encore en tirer une partie des bienfaits. Pour cela vous pouvez :

  • Ajouter du citron dans le jus qui est un conservateur naturel
  • Remplir presque à ras bord un contenant pour limiter le contact avec l’air qui enclenche l’oxydation
  • Mettre immédiatement la bouteille au frais

Plus le jus est riche en sucre, moins il se conserve.

A quelle fréquence en boire et en quelle quantité ?

Pour les états carencés, déminéralisés et acidifiés, les jus de légumes apportent rapidement des micronutriments de qualité. Dans ces cas, la prise régulière (hebdomadaire à quotidienne) de jus de légumes peut améliorer rapidement l’état de santé. Si on débute, il faut introduire les jus de légumes en petite quantité (1 petit à 1 grand verre par jour). Je déconseille fortement pour les débutants de boire 1 à plusieurs litres jus de légumes d’un coup, car tout changement beaucoup brusque fait plus de mal que de bien.

Pour les personnes relativement en bonne santé, il peut être intéressant de se complémenter ponctuellement si la qualité des aliments ou les conditions favorisent les carences. Mais si l’alimentation est optimale (ce qui est rare), on peut se passer de l’extracteur car celui doit être un complément et non un substitut à une alimentation riche en fibre. 

Pour conclure, il n’y a pas de quantité et de fréquence déterminée pour tel état, tel stade ou telle maladie, l’important est d’expérimenter et d’écouter avant tout votre ressenti.

Les jus de légumes comme complément et non comme substitut

Le principe des jus de légumes n’est pas naturel en soi puisque si on se remet dans un contexte de milieu naturel qui n’a pas été modifié par l’Homme, les jus de légumes n’existeraient pas. Et on observe que tout ce qui est contre-nature finit généralement par générer un autre problème ou ne pas être bénéfique au long terme. De plus, il faut savoir que lorsque l’on mange un aliment, on intègre une information au sens énergétique. Quand nous prenons un jus, nous ne prenons pas l’information de la forme, de la matière. Ainsi, ce n’est pas un hasard si on voit notamment chez les personnes qui boivent d’importantes quantités de jus maigrir ou perdre leurs dents etc. Ils n’ont pas l’information de la forme et finissent par perdre la forme. 

"Rien ne remplace croquer et mastiquer un fruit! Que le cerveau ne peut pas traiter correctement la digestion et l’assimilation d’un jus! Le cerveau a besoin en plus de tâter la consistance avec les doigts, entendre le craquement ou les sons amortis de la mastication, d’analyser finement dans la bouche la composition du fruit ou du légume selon son degré de maturité, d’insaliver longuement chaque élément, etc etc. Sans compter que l’on consomme alors beaucoup trop de fruits et légumes ce qui n’est pas éthique et que les extracteurs sont à l’origine, eux aussi, de la pollution par leur fabrication, le lavage, la dépense énergétique en électricité plus la pollution sonore! Pas écologique ni éthique!"
France Guillain Miam O fruits bains derivatifs
France Guillain
Auteure

Mais il ne faut pas ignorer non plus que nous ne vivons pas dans un contexte de milieu naturel, que l’artificiel telle la chimie, l’ultra transformation des aliments, et autres nous ont rendus quasi tous carencés, déminéralisés et acidifiés. Les jus sont donc de bons palliatifs temporaires pour redresser des états en urgence et peuvent être consommés de manière ponctuelle pour les personnes en bonne santé. Les jus de légumes sont de bons compléments mais ils ne doivent pas devenir un substitut à une alimentation réellement naturelle, c’est-à-dire une alimentation variée en fruits et légumes dans leur entièreté. En effet, les jus de légumes sont un bon apport en micronutriments (vitamines, minéraux etc.) mais ils ne nous apportent pas de fibres et de macronutriments (glucides, protéines, lipides) dont nous avons impérativement besoin. 

Les jus sont donc de bons palliatifs temporaires pour redresser des états en urgence et peuvent être consommés de manière ponctuelle pour les personnes en bonne santé.

Les jus de légumes sont de bons compléments mais ils ne doivent pas devenir un substitut à une alimentation réellement naturelle, c’est-à-dire une alimentation variée en fruits et légumes dans leur entièreté.

Que penser des cures de jus ?

La cure de jus consiste à ne s’alimenter que de jus de légumes pendant une période donnée. La cure de jus peut être considérée comme un type de jeûne intermédiaire en ce qu’il met au repos votre système digestif qui n’a pas à traiter la digestion des fibres. Elle peut donc être intéressante du point de vue nettoyage et reminéralisation. La durée doit être courte (de quelques jours) car si le système digestif gagne en énergie sur la digestion (1) et l’absorption (2), il perd en énergie sur l’assimilation (3). Le jeûne est plus intéressant sur une période plus longue (à condition d’écouter son corps et ne pas basculer dans la phase d’affamement).

Différence entre les jus et les smoothies ?

Quand vous faites un smoothie, vous ne séparez pas le jus de la fibre, mais vous mixez les deux ensemble pour réduire l’aliment en purée liquide. Donc si vous avez bien compris la différence entre les fibres solubles et les fibres insolubles, que vous savez que les fruits sont majoritairement composés de fibres solubles et que les légumes de fibres insolubles, vous déduirez aisément qu’il est meilleur de garder la fibre des fruits et d’en faire smoothies. Qu’en est-il des smoothies de légumes ? Pas top du tout pour la grande quantité de fibres insolubles à digérer d’un coup, mais du positif en petite quantité car les fibres sont prédécoupées. Une piste à explorer.

Quelques recettes pour commencer

jus de legumes bienfaits conseils pratiques thierry casasnovas santé extracteur a jus

Carotte – Curcuma – Orange

Concombre – Céleri – Pomme

Carotte – Gingembre – Ananas

Betterave – Carotte – Orange

Kale – Ortie – Citron

Fenouil – Concombre – Pomme

Laitue – Herbe de blé – Pomme

Epinard – Spiruline – Citron

Clip musical de Romain Pitra (avec Thierry Casasnovas)

]]>
https://sovanna.fr/jus-de-legumes-sante-conseils-bienfaits/feed/ 0
Les secrets santé et performance des Champions du monde de Raid Mimi & Jacky https://sovanna.fr/champion-monde-raid-mimi-jacky/ https://sovanna.fr/champion-monde-raid-mimi-jacky/#comments Sat, 21 Jul 2018 11:43:16 +0000 https://sovanna.fr/?p=1628
Mimi et jacky boisset champions du monde raid iron man regenere frugivore

” Le raid aventure est une discipline très complexe car il y a l’aspect performance sportive mais surtout le travail d’équipe. Il faut comprendre que pendant 6-8 jours on ne dort pas, on se déplace en vélo, à pied, à kayak… à travers des pays tropicaux, désertiques, continentaux en hiver ou en été dans des montagnes, la mangrove… Je pense sincèrement que lorsque l’on est passionné et que l’on s’investit à 200%, on réussit.”

Mimi et Jacky sont deux sportifs hors du commun ! Ils ont remporté deux fois le titre de Champions du monde de raid en 2011 et 2013. En grands compétiteurs, ils se lancent aujourd’hui dans de nouveaux challenges sportifs en participant au Xterra, Ironman ou encore les courses à obstacles.

A 38 ans, ils ont toujours une forme olympique et ne sont pas prêts de s’arrêter. Mais quels sont leurs secrets ? Si je vous les révélais, vous seriez probablement très surpris. En effet, ils font tomber tous les préjugés en matière de santé et de sport de haut niveau : ils ne mangent aucune protéine d’origine animale et ils ne prennent aucune sorte de complément vitaminé ou protéiné. Ils mangent 100% cru avec une très grande majorité de fruits frais et locaux, ils s’entretiennent aux jus de légumes, ils adoptent le brossage à sec chaque matin pour activer la circulation de la lymphe, ils utilisent l’énergie des huiles essentielles ou encore l’énergie de la Terre pour accroître leurs performances. Vous me croyez ?

Mimi & Jacky sont également très sensibles à la préservation de l’environnement. Ils vivent en autosuffisance dans une tiny house aux Canaries, avec panneaux solaires et éoliens, et ils entretiennent leurs jardins de permaculture. Cet élan a été la conséquence de nombreux voyages à travers le monde où ils se sont ouverts à d’autres cultures, d’autres façons de vivre qui les ont nourris et qui leur ont permis de remettre en question leurs modes de vie. Pour en savoir plus, j’ai interrogé ce magnifique duo sportif qui respire l’amour et la joie.

http://www.myriametjacky.com
Leur chaîne Youtube 

Bonjour Mimi et Jacky, pouvez-vous nous parler de votre alimentation ? Comment la définiriez-vous ?

On va dire que notre alimentation est très spéciale pour des « omnivores », on veut dire pour des personnes qui mangent classiquement mais si on regarde notre alimentation au travers d’une vision de santé holistique, elle n’a rien d’extraordinaire. Pour être plus explicite, on mange à 80% des fruits, à 20% des légumes et 100% crus. J’aime bien la définition de frugivore car on appartient au monde animal, on est une des espèces qui peuplent cette terre et non pas une espèce supérieure aux autres.

Pouvez-vous nous décrire une journée type dans votre quotidien alimentaire ?

Jacky :  Je commence ma prise alimentaire et hydrique après notre premier entraînement du matin donc vers vers 12-13h. J’aime laisser mon corps se reposer le plus longtemps possible et avec l’habitude je n’ai plus faim le matin. De plus c’est un bon moyen de réapprendre à mon corps les mécanismes de stockages et déstockages des nutriments en tout genre. Je commence par manger des fruits juteux jusqu’à plus faim. Mon deuxième repas sera après l’entraînement de l’après-midi, généralement je commence par un jus de légumes et ensuite je mange des fruits. Enfin en début de soirée je mange soit des fruits, si j’ai vraiment faim, soit un jus de légumes, si j’ai vraiment soif ou alors une assiette de légumes. En réalité c’est difficile de répondre à cette question puisque nous mangeons lorsque nous avons faim, nous ne nous mettons pas d’obligation de faire 1, 2 ou 3 repas par jour parce qu’il y a un éminent chercheur qui a dit que c’était cela la norme. Pour exemple, lors de notre jour de repos sans sport, parfois je ne mange rien du tout (je jeûne) et parfois je mange toute la journée. Il m’arrive aussi régulièrement de ne manger qu’une fois par jour quand je ne m’entraine pas et que je suis en déplacement.

Mimi : Cette question est très difficile à répondre non parce que je ne veux pas partager mes repas avec vous mais parce qu’il n’y a pas de règles. Je suis les grandes lignes de Jacky, mais comme nous connaissons de mieux en mieux notre corps, nous suivons notre ressenti et nos envies. Il n’y a plus de tabou sur le fait de ne pas manger les mêmes choses au même moment. En fait tout simplement car nous sommes différents, déjà Jacky est un homme et moi une femme mais aussi on a notre métabolisme et système hormonal qui vont fonctionner différemment en fonction de milliers de paramètres comme notre passé, la période de l’année, le lieu où l’on se trouve, notre entraînement, notre fatigue,… Mais pour vous donner quelques pistes, j’adore commencer mon 1er apport hydrique si j’ai soif par un grand verre de jus de citron, eau de mer et eau. J’adore après l’entraînement les fruits juteux là c’est la période des melons, pastèque. Je mange en général qu’un seul type de fruit par repas comme ça je sais vraiment quand mon corps n’a plus faim, car ça peut être mon fruit préféré mais quand je n’ai plus faim, je n’en veux plus tout simplement. Donc ça va être 15-20 bananes ou 2 papayes ou 2 melons ou 2kg mangues ou oranges bref en fonction d’où je suis…Puis le soir en général c’est un grand verre de jus vert !

jacky boisset jus de legume thierry casasnovas
Jacky carbure aux jus de légumes

“Nous ne sommes pas omnivores mais frugivores. Alors de revenir à un régime alimentaire adapté nous permet de retrouver nos pleines facultés. Un exemple similaire, tout le monde sait que si on met le mauvais carburant dans un engin et bien il reste sur place, ou les vaches qui sont herbivores quand on leur a donné des céréales avec de la viande et bien elles sont devenues folles.”

Comment expliquez-vous que pour vous cette alimentation soit la plus optimale en matière de sport et de santé ?

On ne se pose plus la question si cette alimentation est optimale pour nous car on a eu tellement d’effets bénéfiques à la suite de notre changement que nous ne pourrions pas revenir en arrière. Aujourd’ hui pour nous il est normal de manger comme ça. De plus notre corps s’est tellement habitué à cette nouvelle alimentation que nous ne sommes même plus attirés par la nourriture qui nous faisait rêver il y a 10 ans. En fait au début notre changement d’alimentation était dans un but de performance mais rapidement il est apparu que c’était dans un objectif de santé. Notre corps est toujours en phase de nettoyage, car 30 ans de nourriture non adaptée ne se balaye pas en 2 semaines, ni même en 2 mois, le côté positif c’est que des améliorations qui arrivent petit à petit, meilleure vision, digestion, olfaction, vitalité, récupération, idées plus claires… nos sens redeviennent plus aiguisés, ce qui est un vrai plaisir. Les explications sont simples même si la majorité des humains ne veulent pas l’entendre nous ne sommes pas omnivores mais frugivores. Alors de revenir à un régime alimentaire adapté nous permet de retrouver nos pleines facultés. Un exemple similaire, tout le monde sait que si on met le mauvais carburant dans un engin et bien il reste sur place, ou les vaches qui sont herbivores quand on leur a donné des céréales avec de la viande et bien elles sont devenues folles.

Ne faut-il pas avoir peur des carences avec une alimentation strictement végétale ?

C’est forcément la question qui revient en permanence et je réponds souvent de la sorte : “Nous sommes des animaux, pensez-vous que les animaux sauvages ont des carences ?” Non bien sûr, s’il mange l’alimentation qui lui est physiologiquement destinée. Comme nous sommes de la famille des frugivores et que je mange comme la nature a prévu pour mon espèce, je ne crains pas les carences. Par contre, je vous retourne la question, pensez vous que la nature est prévue de faire brûler les vitamines, coaguler les protéines, d’incorporiez des molécules chimiques inassimilables dans notre organisme : oui là je veux bien entendre la question où en sont vos carences ? Donc non nous n’avons pas peur des carences ;).

Comment décrivez-vous les bienfaits de cette alimentation sur vous ?

C’est notre pratique sportive qui nous a amené à découvrir l’alimentation supérieure pour l’humain. Cette alimentation qui remet tout ce que notre société nous inculque, c’est alimentation qui est au plus simple au plus proche de la nature. Nous avons donc testé et nous avons constaté que notre récupération devenait plus rapide, nous n’avions plus de crampes, plus de tendinites ou les bobos du sportif, nos allergies disparaissaient, mon asthme disparaissait, nous pouvions enchaîner plus de compétitions que nos adversaires en gardant notre meilleure niveau, bref la liste des points positifs fut longues comme le bras, parfois déroutante tant le résultat était supérieur à la prévision. Mais cela ne se comprend que lorsqu’on l’expérimente.

Comment en êtes-vous arrivés à découvrir l’alimentation vivante et à vous nourrir de cette manière ?

Comme je le disais plus haut, nous étions au plus haut niveau dans notre sport, le raid aventure expédition, 7 jours et nuits non stop à courir, rouler, ramer dans toutes les conditions climatiques avec seulement 1h de sommeil par nuit. Oui oui un sport très extrême et exigent pour le corps. Nous cherchions en permanence du matériel plus performant, des modèles d’entraînement plus pointus, de la préparation mentale jusqu’au jour où nous avons constaté que notre point faible en course était notre système digestif. Il arrivait toujours un moment ou notre estomac nous brulait, nous ne pouvions plus absorber aucun aliments, notre digestion devenais bloquée. Nous avons donc émis l’hypothèse que l’équipe qui pourrait courir sans avoir de problème digestif serait forcément l’équipe vainqueur. Nous avons cherché, nous nous sommes renseignés, nous avons rencontré des personnes dans le monde entier et notre conclusion fut que l’alimentation vivante et vegan était la solution. Après notre propre expérimentation et les premier effet bénéfique très rapide, nous nous sommes lancés a corps perdus pour nous former dans cette nouvelle alimentation qui fut accompagnée par un bouleversement complet de nos habitudes de vie, nous avons compris que notre corps pour être en santé devait être regardé dans son ensemble et pas seulement sous le point de vue de l’alimentation mais aussi de la respiration, de l’énergie, de l’hydratation …

Myriam Boisset huile essentielle nelly grosjean biossentiel
Mimi adore utiliser les huiles essentielles pour se vitaliser et soigner les bobos sportifs

“nous avons constaté que notre récupération devenait plus rapide, nous n’avions plus de crampes, plus de tendinites ou les bobos du sportif, nos allergies disparaissaient, mon asthme disparaissait, nous pouvions enchaîner plus de compétitions que nos adversaires en gardant notre meilleure niveau. bref la liste des points positifs fut longues comme le bras, parfois déroutante tant le résultat était supérieur à la prévision.”

Pouvez-vous nous parler de vos voyages et de ce qu’ils vous ont apporté ?

Le fait de voyager dans des pays qui ont des cultures et des façons de vivre vraiment différentes aux nôtre nous a ouvert les yeux et l’esprit. On a compris qu’il n’y avait pas qu’une seule façon de fonctionner correctement, on a compris aussi que les informations que l’on nous donne sont souvent dirigés par un parti prix et que l’information que l’on entend la plus forte n’est pas forcément la mieux pour notre santé (c’est même généralement l’inverse !). Depuis 12 ans nous voyageons en Chine et nous avons vu la rapidité d’impact sur la population que la nourriture occidentale à produite : boutons sur le visage, prise de poids, maladie de civilisation … On a aussi vu dans les tribu amazonienne que l’on pouvait vivre heureux, en bonne santé sans les évolutions de la société moderne. Oui comme je disais, nos voyages nous ont permis de nous remettre en cause et de nous poser les questions : comment nous voulons notre vie, où nous voulons aller dans nos projets, est-ce que nous devons suivre la propagande … On conseille à tout le monde de voyager car c’est une richesse d’esprit nous permettant de nous découvrir.

Pourquoi vous êtes-vous installés à Tenerife, aux Canaries ?

Les Canaries c’est un peu l’aboutissement de notre réflexion qui a commencé par le changement de notre alimentation. Nous voulions être acteur de notre vie, de notre santé, de notre implication envers la planète de notre autonomie. Nous sommes partis d’un terrain désertique pour permettre à un morceau de terre de revivre, nous avons recréé un écosystème où la nature est au centre et non pas nous. Nous avons trouvé un endroit où il fait bon vivre toute l’année sans chauffage, isolation, climatisation avec le minimum. Nous avons planté une multitude d’arbres et de plantes pour nous nourrir, nous soigner, maintenir une biodiversité. Les oiseaux, libellules, verre de terre, insectes en tout genre on fait leur retour, la vie revient. Tous ces facteurs sont l’essence même d’une bonne santé pour la nature et pour nous aussi, tout est lié. Voila notre projet et notre raison d’avoir bouger sur Tenerife. Maintenant notre projet est de faire découvrir aux gens la facilité de vivre comme cela, de donner la possibilité d’expérimenter la reconnection avec soi même et avec la Terre.

” Depuis 12 ans nous voyageons en Chine et nous avons vu la rapidité d’impact sur la population que la nourriture occidentale à produite : boutons sur le visage, prise de poids, maladie de civilisation … On a aussi vu dans les tribu amazonienne que l’on pouvait vivre heureux, en bonne santé sans les évolutions de la société moderne. “

Pouvez-vous nous décrire votre mode de vie là-bas ?

Notre mode de vie est vraiment simple et naturel tout en restant connecté avec la société, le but n’est pas de vivre en autarcie, nous voulons vraiment partager. On a décidé de vivre au milieu de la Nature c’est-à-dire que cette fois-ci sur notre terrain nous l’humain on passe en 2ème plan et c’est la Nature qui nous autorise à vivre avec elle. Pour planter le décors, nous vivons dans une sorte de « tiny house », Notre maison est un contenaire de 12m de long sur 2,20m de large soit 25m2, le climat nous permet d’avoir une grande terrasse utilisable toute l’année et nos toilettes et douche sont extérieures ! Nous avons l’électricité avec deux panneaux solaires donc nous sommes regardant sur notre consommation d’électricité. Nous n’avons pas de frigidaire, de four, de TV et autres par choix. Les seuls appareils électroniques sont notre juicer (et encore on utilise souvent le manuel), un blender; et nos ordinateurs. L’eau nous est fournie par la ville pour le moment, en attendant notre puit, nous l’utilisons pour notre quotidien puis nous mettons dans notre jardin directement cette eau pour arroser car nous n’utilisons aucun produit chimique. On fait la vaisselle à l’eau tout simplement. Nous faisons notre compost avec nos déchets alimentaires ainsi qu’avec nos toilettes secs, tout cela pour redonner de l’énergie à jardin. Les douches sont froides pour forcer le corps à garder sa faculté d’adaptation aux différentes conditions, pour le stimuler. Nous cultivons des bactéries et des verres de terre pour réensemencer le sol. Et on vit donc au milieu d’un jardin en permaculture avec des arbres fruitiers à gogo, bref le rêve ou notre rêve !

Jacky Boisset brossage a sec champion du monde raid
Jacky utilise le brossage à sec pour activer le mouvement de la lymphe et aider à l'élimination

“”En fait au début notre changement d’alimentation était dans un but de performance mais rapidement il est apparu que c’était dans un objectif de santé. Notre corps est toujours en phase de nettoyage, car 30 ans de nourriture non adaptée ne se balaye pas en 2 semaines, ni même en 2 mois, le côté positif c’est que des améliorations qui arrivent petit à petit, meilleure vision, digestion, olfaction, vitalité, récupération, idées plus claires… nos sens redeviennent plus aiguisés, ce qui est un vrai plaisir.”

Qu’est-ce qui pour vous fait que vous êtes parvenus à être deux fois champions du monde ?

C’est simple « On est les meilleurs » (rires). Bon plus sérieusement… Le raid aventure est une discipline très complexe car il y a l’aspect performance sportive mais surtout le travail d’équipe. Il faut comprendre que pendant 6-8 jours on ne dort pas, on se déplace en vélo, à pied, à kayak…à travers des pays tropicaux, désertiques, continentaux en hiver ou en été dans des montagnes, la mangrove… et tout ça en orientation, en autonomie et avec nos équipiers qui doivent être mixtes. Bref une quantité de paramètres à prendre en compte ! Nous avons dédié une partie de notre vie à préparer chaque détail, c’était un travail titanesque mais comme nous sommes tous les deux des perfectionnistes nous avons atteint notre objectif. Je pense sincèrement que lorsque l’on est passionné et que l’on s’investit à 200%, on réussit. Et un autre détail nous sommes deux a avoir le même objectif, donc tout est dédoubler !

Mimi et Jacky c'est en quelques mots...

myriam jacky boisset frugivore champion du monde raid

Le total de vos années d’amour : 12 ans <3

Votre rencontre pour la 1ère fois : Pour les Championnats du Monde de raid aventure au Canada. Mimi remplaçait au pied levé notre féminine blessée sans jamais avoir fait de raid expédition. 8 jours plus tard elle avait les plus grosses tendinites aux chevilles de sa vie qui l’empêchaient totalement de marcher, elle avait fait une section de canoë de 100km sans avoir fait ce sport, elle était tombée un millier de fois en VTT car elle n’avait jamais chaussé de pédales automatiques et en prime nous étions ensemble !

Vos études supérieures respectives :
Jacky : Master en préparation physique et mentale
Mimi : DEA en physiologie du sport

Votre fruit préféré : 
Jacky : le durian, c’est moi qui l’ai adoré en premier, ensuite Mimi m’a suivi !
Mimi : alors comme je n’ai pas le droit de recopier Jacky, je vais dire les mangues. Je peux en manger sans jamais en avoir assez. 

 Votre routine quotidienne du matin : On se lève sans réveil, on se sourit et on se fait un bisous : ça c’est le bonheur et le plein d’énergie ! On se brosse le corps à sec et ensuite on se met des Huiles essentielles. On va dire bonjour à notre jardin, On se fait ensuite des exercices de respirations et d’étirements, certains pourraient dire Yoga ! On part travailler enfin s’entraîner.

Votre pays préféré : La Chine pour tout ce qu’elle nous a apporté en terme de remise en question, de variétés de paysages, d’alimentation, de population, de dépaysement et de liberté.

Vos prochains projets : Oulàlà, ceux qui nous connaissent savent que Jacky et Mimi ont toujours pleins de projets, on adore les petits et grands projets, c’est génial de savoir ce que l’on a envie de faire et de réaliser ! Alors dans la famille des Grands projets c’est à dire qui sont plus d’ordre communautaire il y a : « Race to Green the Desert », on a vraiment le désir de recréer des écosystèmes à travers le monde en plantant des arbres, on le fait actuellement à notre échelle mais on aimerait que ce projet grandisse mais pour cela on a un 2ème projet qui est d’accueillir des personnes désirant se reconnecter avec elle même et la nature. Nous voulons leur faire découvrir une façon de vivre simplement, de manger sainement, d’être heureux, de trouver leur chemin de vie. Car on est convaincu que pour prendre soin de la Nature il faut être en paix dans son corps ! Dans la famille des « projets plus personnels » il y a aussi nos projets sportifs qui sont toujours d’actualités avec le désir de redevenir champions du Monde, partir vivre dans une tribu, avoir un petit bout de chou.

]]>
https://sovanna.fr/champion-monde-raid-mimi-jacky/feed/ 4
CREME CAJOU COCO & COULIS FRAMBOISE BASILIC https://sovanna.fr/cajou-coco-framboise-basilic/ https://sovanna.fr/cajou-coco-framboise-basilic/#respond Thu, 31 May 2018 06:55:34 +0000 https://sovanna.fr/?p=1525
creme cajou coco framboise basilic cru crusine dessert alimentation vivante et vegetale

Matériel : blender

Pour 4 personnes 

Temps de préparation : 15 min

Ingrédients

Pour la crème de cajou-coco

  • 150 g noix de cajou pré-trempées
  • 12 dattes dénoyautées
  • 60 g noix de coco râpée

Pour le coulis framboise-basilic

  • 150 g framboises fraîches ou 250 g de framboises congelées
  • 15 feuilles de basilic
  • 1 citron vert
  • 10 à 15 cl de jus de pomme (voir la consistance)

Pour la décoration

  • Quelques framboises fraiches
  • Quelques feuilles de basilic

Préparation

1. Faites tremper vos noix de cajou pendant 2h à 3h. Jetez l’eau de trempage.

2. Pour la crème cajou-coco, mixez les noix de cajou pré-trempées, les dattes dénoyautées et la noix de coco râpée. Réservez.  

3. Pour le coulis de framboise-basilic, mixez les framboises, le jus du citron, le jus de pomme et les feuilles de basilic. Réservez. 

4. Disposez dans des verres ou des verrines, d’abord la crème cajou-coco, puis par dessus le coulis framboise-basilic. 

5. Pour la décoration, disposez quelques framboises fraîches et quelques feuilles de basilic. C’est prêt !

C’est prêt, bon appétit !

]]>
https://sovanna.fr/cajou-coco-framboise-basilic/feed/ 0
LES EXPERIENCES INITIATIQUES https://sovanna.fr/les-experiences-initiatiques/ https://sovanna.fr/les-experiences-initiatiques/#comments Sat, 19 May 2018 20:07:30 +0000 https://sovanna.fr/?p=1507

La vie est-elle injuste ?

Il n’y a pas si longtemps, j’avais tendance à me plaindre que telle ou telle chose « d’injuste » me tombait dessus. « Pourquoi ai-je eu des problèmes de santé si jeune, moi qui ai toujours mangé sainement et fais du sport ? Pourquoi m’a-t-on fermé une porte professionnelle moi qui ait toujours été impliquée et sérieuse dans mon travail ? Pourquoi me suis-je retrouver coupée de toutes les personnes que j’aimais, moi qui pourtant me souciais toujours des autres et prenait plaisir à avoir de délicates attentions ». Je me plaçais en victime, pensant pouvoir me soulager par la complainte ou la critique des autres, alors qu’en réalité je ne faisais qu’alourdir le poids des événements.

 

J'arrête de me placer en victime

Certaines personnes ne sortent jamais de ce schéma et d’autres finissent par se mettre en action plus que jamais lorsque la charge devient trop lourde. Par exemple, la période où j’ai eu des problèmes de santé était si douloureuse que je ne sais même pas d’où j’ai puisé cette force et cette volonté qui m’ont permis de réussir ce que l’on pensait impossible : retrouver une quasi parfaite santé. Ma réalité s’est transformé lorsque j’ai commencé à me questionner, à chercher moi-même les solutions, à prendre l’entière responsabilité de ma santé et à changer profondément mes habitudes. Ces efforts intenses ont duré presque deux années au cours desquelles j’ai évolué bien plus vite qu’au cours de l’addition de toutes mes années réunies.

 

Nous sommes responsables de tout
ce qui se passe dans notre vie

Aujourd’hui j’ai compris une chose importante qui est peut être difficile à accepter : parce que nous sommes les créateurs de notre réalité, nous sommes responsables de TOUTES les situations que nous rencontrons dans notre vie. A défaut de les avoir provoquées directement, nous les avons attirées. 

– Soit parce que nous étions dans la complainte, dans des pensées négatives puisque nous attirons les vibrations que nous-mêmes émettons ;

– soit parce que nous n’avions pas libéré certaines peurs ou soigné certaines blessures passées ; et notre âme avait déjà choisi là haut de vivre ces situations pour évoluer, si vous croyez comme moi en la vie après la mort et le but de la réincarnation. 

En effet, rien ne peut se transformer tant que des blessures et des peurs INCONSCIENTES n’ont pas été réglées. Plus nous les nions, plus des expériences similaires se manifesteront à nous à nouveau. Mais si je guéris la cause, la conséquence extérieure ne se manifeste plus. 

 

L'opportunité de de régler les peurs
et les blessures passées

Chaque épreuve de la vie est donc une occasion de questionner nos comportements, nos choix, nos fonctionnements, et autres schémas inconscients et automatiques. Ainsi, lorsque nous sommes malades, peut-être devrions-nous interpréter les symptômes comme des signaux qui nous indiquent qu’il est temps de changer quelque chose : nos choix alimentaires ? notre mode de vie ? notre dépendance à certains produits ? la conscience de notre corps ? Lorsque des événements nous donnent l’impression d’être systématiquement abandonnés, ou rejeté, ou humilié, ou trahi, c’est qu’il est peut être l’heure de travailler une blessure : faire une introspection ? observer ce qui se passe en nous ? changer nos fonctionnements en agissant plutôt qu’en réagissant ? apprendre à pardonner ? Attention, nous pouvons penser les avoir réglé avec notre mental, mais en réalité tout se passe dans le cœur. Ce n’est pas parce que nous disons “pardon”, que nous avons pardonné. La problématique ne peut être réglée que lorsque le cœur est en paix.

 

Gratitude pour tout ce qui se produit

Par conséquent, j’ai changé d’opinion : tout ce qui arrive dans ma vie est juste et parfait. Alors je remercie même mes “erreurs”, et cette partie de moi parfois immature, impulsive, imprudente car elle m’ont permis de mieux comprendre, mieux entendre et mieux voir là où le problème résidait. Je remercie toutes les situations ou les personnes qui m’ont fait mal car elles m’ont en réalité donné l’occasion d’apprendre à accepter ce qui est et à pardonner. Et je suis intimement persuadée que chaque chose cassée peut être réparée, chaque maladie peut être soignée, chaque blessure peut être nettoyée, chaque peur peut être libérée.

 

Les expériences initiatiques
servent à notre évolution

Et parce que je souhaite devenir une bonne thérapeute, j’observe minutieusement la vie, je me nourris des enseignements des anciens, je développe ma compassion et mon intuition. Mais je réalise que les meilleurs thérapeutes sont peut être ceux qui, au delà de ça, transmettre les clefs qu’ils ont eux même trouvé après avoir tant cherché, ceux qui ont vécu et traversé des expériences difficiles…des expériences initiatiques !

 

Estelle Sovanna

 

J’insiste sur le fait que “responsable” ne veut pas dire “coupable”. C’est cette nuance qu’il faut comprendre pour ne pas interpréter le but de mon message comme étant « tout ce qui vous arrive, vous l’avez mérité ». Il n’y a aucune forme de jugement ou de notion de punition dans le mot responsable, contrairement au mot coupable. Responsable c’est un état qui permet de redevenir souverain. Nous avons le pouvoir de transformer notre réalité, et ce bien plus que nous ne l’imaginons. Ce message veut donc donner de l’espoir à tous ceux qui vivent des situations difficiles et qui se sentent impuissants, et non pas de faire peser une quelconque forme de culpabilité.

]]>
https://sovanna.fr/les-experiences-initiatiques/feed/ 4
LES BASES DE LA COMMUNICATION NON VIOLENTE https://sovanna.fr/cnv-marshall-rosenberg/ https://sovanna.fr/cnv-marshall-rosenberg/#respond Mon, 30 Apr 2018 16:17:57 +0000 http://sovanna.fr/?p=1403


Introduction

Vous souhaitez que l’on vous écoute et que l’on vous comprenne ? Vous souhaitez donner votre point de vue sans provoquer l’hostilité ? Vous souhaitez arrêter de vous mettre en colère ? Vous souhaitez plus d’empathie ? Vous souhaitez arrêter d’en vouloir à votre interlocuteur et ne plus prendre les choses personnellement ? Vous souhaitez résoudre les différends dans un esprit de bienveillance ? Ou plus généralement, vous souhaitez transformez vos rapports avec les autres ? Alors la Communication Non Violente (CNV) est un outil puissant qui devrait pouvoir vous aider.

« En déjouant nos vieux schémas de défense, de retraite ou d'attaque, la CNV nous amène à une perception neuve de nous-mêmes et des autres, mais aussi de nos intentions et de nos relations. Elle modère les réactions de résistance, de défense et d'aggressivité. En effet, lorsque au lieu de critiquer et de juger nous sommes attentifs à ce que nous observons, ressentons et désirons, nous découvrons l'ampleur de notre propre bonté naturelle. Parce qu'elle privilégie la qualité de l'écoute de soi et de l'autre, la CNV suscite le respect, l'attention et l'empathie, et engendre un désir mutuel de donner spontanément dans l'élan du coeur.»
Marshall Rosenberg Communication non violente
Marshall Rosenberg
tiré du livre "Les mots
sont des fenêtres"

En ce début d’année 2018, il y a un enseignement que je retiens en particulier : celui d’avoir une parole impeccable. Je me sens concernée par cet enseignement car tout au long de ma vie j’ai reproduit un modèle de communication loin d’être irréprochable et je n’avais jusqu’alors jamais travaillé dessus. Tant que nous ne réglons pas un problème, la vie nous confrontera à des événements miroirs pour que nous en prenions conscience et que nous agissions pour le résoudre. Et si nous sommes attentifs, la vie nous envoie en permanence des signes pour nous aider. Je venais de vivre de grands bouleversements dans ma vie et je ne comprenais pourquoi tout me tombait dessus. Je vivais cela comme un non-sens et une injustice.

La source de mes problèmes, la parole, je le sais, mais comment avoir une parole impeccable ? C’est alors que je commence à entendre parler de CNV, une fois, puis deux, puis trois… Ce n’était pas un hasard. Je découvre avec la CNV un ensemble de règles simples qui vise à améliorer la qualité de nos relations, à développer notre empathie, à respecter les différences mutuelles et à transformer merveilleusement nos vies. Je réalise alors que la parole a une portée beaucoup plus puissante qu’on ne l’imagine. Oui la parole est si puissante qu’elle a le pouvoir de créer les événements de notre vie. C’est elle qui exprime notre pouvoir créateur.

« La parole est votre outil le plus puissant en tant qu'être humain ; c'est un instrument magique. Mais comme une lame à double tranchant, votre parole peut créer les rêves les plus beaux ou tout détruire autour de vous. L'un de ses tranchants est son mauvais usage, qui peut concrétiser l'enfer ; l'autre est son usage impeccable qui crée la beauté, l'amour et le paradis sur terre. Selon la façon dont elle est utilisée, la parole peut vous libérer ou vous asservir plus que vous ne pouvez l'imaginer. Tout le pouvoir magique dont vous disposez réside en elle. Votre parole est de la magie pure et son mauvais usage de la magie noire. »
Don Miguel ruiz accords tolteques
Don Miguel Ruiz
tiré du livre "Les
4 accords Toltèques"

Dans cet article, je vais vous présenter les bases de ce processus de communication, élaboré par le docteur en psychologie, Marshall B. Rosenberg. La CNV s’appuie sur 5 grands axes :

1. J’exprime mes observation objectivement et sans jugement

2. J’exprime mes sentiments précisément

3. J’exprime mes besoins clairement

4. J’exprime ma demande précisément

5. Je focalise mon attention sur la parole de l’autre sans juger et avec empathie

A partir de ces bases, nous pouvons d’ores et déjà travailler à l’appliquer au quotidien car ce n’est pas tout de connaitre cet outil, il faut réellement s’entrainer. Mais pour commencer nous allons définir ce que n’est pas de la CNV.


Ce que n'est pas la CNV : La communication qui coupe la vie

La critique

La critique implique que l’autre est mauvais ou qu’il a tort. Elle est imprégnée de jugement personnel, elle n’est pas objective. Elle comprend reproches, insultes, médisances, jugements.

  • "Tu es égoiste"

Le déni de responsabilité

Le déni de responsabilité implique soit que vous rejetez la responsabilité sur l’autre :  

  • "Je suis intransigeante parce tu es égoïste"

[…] soit que vous justifiez vos actes par des vagues impersonnelles :  

  • "Je l'ai poussé parce que je devais le faire"

[…] soit que vous rejetez la faute sur votre passé :  

  • "Je crie car j'ai grandi dans la violence"

[…] soit que vous attribuez la cause à une autorité :  

  • "Je les ai gazé parce que ce sont les ordres que j'ai reçu"

[…] soit que vous rejetez la faute sur des émotions incontrôlables :  

  • "J'ai jeté par terre le téléphone parce que je n'arrivais plus à me contrôler"

L'exigence

L’exigence implique que vous faites une demande à l’autre sous la force, la contrainte, le chantage, la menace ou la punition. 

  • "J'aimerais que tu m'aides sinon je ne t'aiderai plus jamais"


Les bases de la CNV : La communication bienveillante

1. J’exprime mes « observations » objectivement et sans jugement

Objectif

Décrire ce que nous voyons, entendons, sentons et touchons de manière objective et sans jugement.

pourquoi ?

– Lorsque nos paroles impliquent un jugement, notre interlocuteur risque de se braquer et nous perdrons la probabilité d’obtenir de lui une compréhension bienveillante.  

– Lorsque nous mélangeons nos jugement et nos observations, nous risquons de faire des suppositions négatives sur les intentions d’autrui.

Comment ?

Éviter les verbes qui contiennent en soi une subjectivité

  • "Tu fuis les conflits "
  • "Quand un problème se présente, tu n'interviens pas"

a.     Éviter les adjectifs subjectifs

  • "Tu es trop égoïste "
  • "Quand tu ne me proposes pas ton aide, je pense que tu ne veux pas donner de ta personne"

Éviter l’emploi du verbe être

  • "Tu es trop gentil"
  • "Quand tu le laisses utiliser ton portable gratuitement, je pense que tu es trop gentil"

a.     Éviter de faire des généralités

  • "Les nouveaux sont impolis"
  • "Le deux nouveaux étudiants en Droit au fond de la salle n'ont pas dit bonjour"

Éviter de faire des prédictions  

  • "Si tu manges mal, tu vas grossir"
  • "Si tu manges régulièrement des aliments gras transformés, j'ai peur que tu prennes du poids"

2. J’exprime mes « sentiments » de manière explicite et précise

Objectif

Décrire ce que nous ressentons de manière explicite et précise. Cela peut être des sensations (j’ai mal, j’ai faim), des émotions (je suis heureux, j’ai peur), des états (je suis perplexe, je suis contrarié).

Pourquoi ?

– Savoir décrypter nos sentiments nous permet d’évaluer si des événements contribuent ou non à notre bien-être. 

– Exprimer à l’autre ses sentiments lui permet de mieux nous comprendre et de développer son empathie.

Comment ?

Éviter les phrases qui commence par « je sens que… », « J’ai le sentiment que… »

  • "Je sens que je vais exploser"
  • "Quand tu ne veux pas discuter, je me sens encore plus en colère"

Éviter les termes vagues

  • "Je me sens bien"
  • "Lorsque tu passes du temps avec moi, je suis heureux"

Ne confondez pas interprétation des actes d’autrui et description de nos sentiments

  • "Je suis abandonné par les autres"
  • "Lorsque mon cercle d'amis ne m'appelle pas depuis plusieurs mois, je me sens seule.

Attention aux termes qui expriment une interprétation et non un sentiment : abandonné, agressé, attaqué, bafoué, délaissé, exploité, ignoré, incompris, malmené, méprisé, négligé, oublié, persécuté, rabaissé, rejeté, trahi, trompé, utilisé, vaincu… 

3. J’exprime mes « besoins » sans rendre l’autre responsable de mes sentiments

Objectif

A la suite de nos sentiments, décrire nos besoins avec précision sans reporter la responsabilité de nos sentiments sur l’autre.

Pourquoi ?

– Si nous ne réalisons pas le lien entre nos sentiments et nos besoins, nous aurons tendance à accuser l’autre d’être responsable de nos sentiments.

– Lorsque nous reportons la responsabilité sur l’autre, nous altérons d’ores et déjà nos rapports avec l’autre.

– Si nous exprimons clairement nos besoins, nous inspirerons la bienveillance.

Comment ?

Faire suivre l’expression de votre sentiment par « parce que je… ». Cette formulation nous permet d’assumer la responsabilité de nos sentiments plutôt que la reporter sur l’actions des autres. Éviter « parce que … » suivi d’un autre pronom personnel que le « je »

  • "Je suis triste parce que tu ne m'as pas soutenu"
  • "Lorsque tu ne m'as pas proposé une oreille attentive, j'étais triste parce que j'avais besoin de soutien"'

Éviter les tournures impersonnelles

  • "Cela me fatigue vraiment quand tu mets la musique à fond"
  • "Quand tu augmentes fort le volume de la musique, je suis agacé parce que j'ai besoin de calme.

Éviter de mentionner seulement nos sentiments et les actions de l’autre

  • "J'ai peur quand tu élèves la voix"
  • "Quand tu élèves la voix, je prend peur, parce que j'ai besoin de douceur"

4. Je « demande » clairement ce que j’aimerais recevoir

Objectif

Demander à l’autre ce que nous désirons de manière précise, dans un langage d’action positif et sans exiger de l’autre.

Pourquoi ?

– Si nous exprimons ce que nous ne voulons pas, cela ne désigne pas ce que nous voulons précisément. Et cela peut amener des à malentendus.

– En exprimant clairement ce que nous attendons, nous aurons plus de chance d’obtenir ce que nous désirons.

– Si nous ne demandons pas ce que nous voulons, nous risquerions d’en vouloir à l’autre de ne pas avoir deviné.

– Le but est de demander pour laisser à l’autre le choix de donner avec plaisir et bienveillance, et non d’exiger afin d’obtenir de l’autre sous la contrainte. En exigeant, nous maintenons vos relations dans la crainte, la peur, la culpabilité. Attention le but de la CNV n’est pas d’obtenir ce que l’on veut (sinon nous tombons dans le registre de l’exigence), mais d’améliorer nos relations.

Comment ?

       Éviter de demander ce que nous ne voulons pas, demandons ce que nous voulons

  • "Je ne veux pas que tu passes autant de temps sur ton projet"
  • "Quand je rentre le soir, j'aimerais que tu passes 1h à 2h avec moi"

Éviter les demandes vagues et abstraites et demander des actions concrètes et spécifique

  • "J’aimerais que tu me donnes plus d’attention"
  • "J’aimerais que tu me fasses des surprises comme avant pour notre anniversaire"

5. Accueillir la parole des autres sans jugement et avec empathie

Objectif

Porter attention à ce qui se passe chez les autres et à ce qu’ils demandent sans jugement afin de développer notre empathie

Pourquoi ?

– En prêtant une oreille attentive, nous développons notre capacité d’empathie.

– En manifestant notre empathie, nous provoquons chez l’autre des émotions positives.

– Il ne s’agit pas de bien conseiller l’autre, de donner votre opinion, de le consoler mais simplement d’être là et attentif à la parole de l’autre.

Comment ?

Eviter de clore la question

  • "Allez passe à être chose et avance maintenant"

Eviter les rôles de conseiller 

  • "Je pense que tu devrais être plus indépendante"

Eviter les rôles de moralisateur

  • "Tire une bonne leçon de ce qui t’arrive pour avancer"

Eviter les rôles de consolateur   

  • "Mais non ce n'est pas de ta faute"

Eviter le rôle de sympathisant

  • "Oh c'est dur ma pauvre"

Eviter le rôle d’investigateur

  • "Comment cela s'est-il produit ?"

Eviter de parler d’autre chose

  • "Ça me rappelle le jour où Carole a perdu son travail brusquement"

Priviligiez la reformulation et la paraphrase

  • "Est-ce que tu es en colère parce que tu aurais aimé que je t’appelle cette semaine ?"

Assurez-vous que la personne a bien reçu suffisamment d’attention

  • "Est-ce tu aurais aimé que je vienne te voir pour ton anniversaire ?"


L'absence de communication

"Chaque parole a une conséquence. Chaque silence aussi."
jean-paul-sartre-2
Jean Paul Sartre
Designer

J’aimerais terminer cet article en distinguant deux formes de problèmes : ceux dont la communication coupe la vie et ceux qui ne communiquent pas du tout. Dans l’un elle exprime la violence, dans l’autre elle peut exprimer le refoulement pour nous ou l’indifférence pour les autres. L’absence de communication peut avoir un coût très élevé sur nous et pour les autres. Nous avons été formés à penser de la “bonne manière” en société et à refouler l’expression de nos sentiments et de nos opinions. Ainsi, l’absence de communication est à la base de beaucoup de malentendus et de conflits. Nous entrainer à la CNV, c’est d’abord apprendre à communiquer, c’est-à-dire à exprimer nos observations, nos sentiments, nos besoins, et ce que nous voulons. Et si nous y arrivons à le faire sans critique, déni de responsabilité et exigence alors nous sommes prêts à sublimer nos relations.

Et vous connaissez-vous la CNV ? Si oui a-t-elle eu des impacts positifs significatifs dans votre vie ?

]]>
https://sovanna.fr/cnv-marshall-rosenberg/feed/ 0
TEMOIGNAGE : COMMENT LUNA A SOIGNE LA MALADIE DE CROHN NATURELLEMENT ? https://sovanna.fr/temoignage-guerison-crohn/ https://sovanna.fr/temoignage-guerison-crohn/#comments Fri, 27 Apr 2018 21:32:23 +0000 http://sovanna.fr/?p=1380

Je vous présente Luna,  une pétillante et courageuse jeune femme de 20 ans qui a réussi à se sortir naturellement d’une épreuve de santé très difficile. En effet, en 2017 on lui a diagnostiqué la maladie de Crohn. Cette maladie s’est manifestée particulièrement violemment chez Luna, puisqu’elle a frôlé la mort.